Le gouvernement recule le projet de loi famille

POLITIQUE Qui ne sera pas examiné en 2014...

M.P. avec AFP

— 

Jean-Marc Ayrault, le 10 avril 2013.
Jean-Marc Ayrault, le 10 avril 2013. — MIGUEL MEDINA / AFP

Le gouvernement ne présentera pas de projet de loi famille en 2014, a annoncé Matignon. L'entourage du Premier ministre invoque notamment des «travaux préparatoires (qui) doivent se poursuivre» pour peaufiner ce projet de loi, ainsi qu'un «calendrier parlementaire déjà dense».

Ces déclarations interviennent après le cafouillage de ce lundi matin, quand Manuel Valls a assuré que le gouvernement rejetterait tout amendement sur la PMA et la GPA sur ce projet de loi, au lendemain des manifestations de la «Manif pour tous», qui défendent leur vision de la famille. Ce qui a fait sortir du bois Bruno Le Roux, le patron des députés PS, qui a exhorté le ministre à respecter la «règle du jeu» et à attendre l'avis du Comité national d'éthique sur la question. Mais dans la foulée, Matignon a confirmé que tout amendement en ce sens serait rejeté par le gouvernement et le PS a même assuré qu'il n'attendait aucun «débat» sur la question. 

Clore le débat?

Une manière de clore un débat bien sinueux pour la majorité. L'exécutif est donc allé plus loin, non seulement en anonçant que tout amendement favorable à la PMA ou GPA serait rejeté, mais que l'examen du projet de loi sur lequel les députés PS pouvaient espérer déposer un amendement tout en sachant leur projet vain, le projet de loi famille, est repoussé à plus tard.

Interrogé par l'AFP, le ministère de la Famille n'a pas souhaité faire de commentaire.