Un député UMP demande la suppression de la réserve parlementaire

avec AFP

— 

Un député UMP, Pierre Morel-A-L'Huissier, veut convaincre ses collègues de supprimer le «système aberrant» de la «réserve parlementaire», publiée pour la première fois par l'Assemblée nationale mercredi.

«Cette histoire de réserve parlementaire nous met à chaque fois dans l'embarras: comment choisir à qui l'on va répartir telle ou telle somme d'argent, et pourquoi ? Il y a une véritable opacité concernant le choix de distribution, et nous sommes forcément accusés de favoritisme voire de clientélisme», souligne-t-il dans un communiqué ce jeudi.

«Anormal qu'un député dispose en moyenne de 130.000 euros»

Le député de Lozère considère «qu'en tant que parlementaire, dont le rôle est de contrôler l'action gouvernementale et de voter le budget de l'Etat, sa mission n'est pas d'octroyer de l'argent pour sa circonscription d'élection».

Après des années d'opacité, l'Assemblée nationale a publié mercredi l'utilisation en 2013 de la réserve parlementaire, d'un montant total de 90 millions d'euros, dont disposent les députés pour attribuer des subventions, le plus souvent dans leur circonscription.

«Il est anormal qu'un député dispose en moyenne de 130.000 euros alors que le président de l'Assemblée touche 520.000 euros !», juge aussi le député.

«De plus en plus de personnes se posent la question»

Pierre Morel-A-L'Huissier est conscient que la majorité des députés UMP ne partagent pas sa position, mais «de plus en plus de personnes se posent la question», a-t-il indiqué à l'AFP.

«Je vais écrire à tous mes collègues de l'UMP et de l'UDI pour aller dans ce sens, celui de la transparence», a-t-il précisé.