François Hollande annonce «la fin de sa vie commune» avec Valérie Trierweiler

ELYSEE Le Président l'a dit à l'AFP, deux semaines après les révélations de «Closer» sur sa liaison avec l'actrice Julie Gayet...

avec AFP

— 

François Hollande et Valérie Trierweiler à l'aéroport de Cayenne, en Guyane, le 13 décembre 2013.
François Hollande et Valérie Trierweiler à l'aéroport de Cayenne, en Guyane, le 13 décembre 2013. — LCHAM/SIPA

François Hollande et Valérie Trierweiler, c'est fini. Le président de la République a annoncé ce samedi à l'AFP «la fin de sa vie commune» avec celle qui partageait sa vie depuis plusieurs années.

Précisant qu'il s'exprimait à titre personnel et non en tant que chef de l'Etat, car s'agissant de «(sa) vie privée», François Hollande a déclaré: «Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler.» Deux semaines après la révélation de sa liaison avec l'actrice Julie Gayet, le chef de l'Etat a donc mis fin à une partie du suspense autour de sa situation personnelle, qui a empoisonné l'atmosphère de l'Elysée en ce début d'année.

Un voyage en Inde très médiatique

Le chef de l'Etat avait promis le 14 janvier lors de sa conférence de presse semestrielle de clarifier la situation de son couple avant son voyage aux Etats-Unis, prévu le 11 février. «Chacun peut traverser des épreuves, ce sont des moments douloureux. Mais j'ai un principe: c'est que les affaires privées se traitent en privé, dans une intimité respectueuse de chacun», avait alors botté en touche le Président.

Valérie Trierweiler, qui avait été hospitalisée huit jours à la Pitié Salpêtrière, à la suite d'un «coup de blues» le lendemain de la publication de Closer, en était ressortie samedi dernier pour se rendre dans la résidence présidentielle de la Lanterne, près du parc du château de Versailles. Elle a prévu de se rendre en Inde dimanche pour soutenir l'ONG Action contre la faim. Elle est attendue à Bombay lundi matin.

Ce déplacement prévu de longue date est financé par des entreprises, partenaires privés de l'association. Vendredi, l'ONG avait précisé qu'elle devait visiter l'hôpital de cette ville, assister à une séance de formation du personnel médical, puis à un déjeuner de levée de fonds avec des femmes de chefs d'entreprises locaux. Un dîner de charité est prévu à l'hôtel Taj Mahal. Une conférence de presse est également au programme lundi après-midi, mais Valérie Trierweiler pourrait n'y faire qu'une brève apparition et ne prendra pas forcément la parole, selon ACF à Paris.