Jacques Chirac ne devrait plus jamais prendre la parole en public, selon son épouse

E.O.
— 

Ses dernières déclarations publiques remontent à juin 2011. Jacques Chirac avait alors fait part de son intention de voter pour François Hollande à la présidentielle – de l’«humour corrézien», plaidera ensuite son entourage.

Et selon son épouse, l’ancien président pourrait maintenant ne plus reprendre la parole en public. «Je ne le crois pas, je ne crois pas qu'il le souhaite», a déclaré Bernadette Chirac ce mercredi, au micro d’Europe 1.

«Il a une petite baisse de sa mémoire»

Bernadette Chirac a indiqué que son mari était «par moment» «gêné par sa mémoire». Cependant, «je ne crois pas» que Jacques Chirac soit atteint d’Alzheimer, a dit son épouse, «en tout cas, j’espère que cette épreuve ne nous sera pas infligée». «Il n’a pas vraiment les symptômes, mais c’est  vrai qu'il a une petite baisse de sa mémoire, surtout par moments, c'est très variable». «D'où la nécessité», a-t-elle ajouté,  «de lire et de recevoir des visites, il en reçoit beaucoup», «des visiteurs gentils, généreux, qui lui parlent de sujets qui l'intéressent».

Jacques Chirac, 81 ans, avait assisté le 21 novembre 2013, au musée du quai Branly, à la remise des prix de sa Fondation. Il était apparu affaibli, s’appuyant sur les épaules de sa femme et de François Hollande.