L’UMP Christian Jacob demande d’ «arrêter d’emmerder les entreprises»

avec AFP

— 

Le chef de file des députés UMP Christian Jacob a demandé mardi d'«arrêter d'emmerder les entreprises», après les demandes de François Hollande de contreparties «mesurables» aux allègements promis de cotisations sociales.

«Il faut vraiment arrêter d'emmerder les Français et les entreprises», a lancé le député-maire de Provins (Seine-et-Marne) pour qui le président «se préoccupe des contraintes avant de dire clairement quelles sont les baisses de dépenses, quelles sont les baisses de charges».

«On est en face d'un véritable scandale»

«Elles sont où? Aucune aujourd'hui n'est précisée», a-t-il lancé en conférence de presse.  François Hollande doit «d'abord se concentrer sur ce sujet», d'autant «qu'il est en perte de crédibilité totale» sur le budget de l'Etat.

«Il y a 15 milliards d'euros d'écart entre la loi de finances initiale et l'exécution budgétaire» en 2013, a rappelé Christian Jacob. «On est en face d'un véritable scandale, d'un mensonge budgétaire».

Les ministres de l'Economie Pierre Moscovici et du Budget Bernard Cazeneuve devaient être auditionnés ce mardi après-midi par la commission des Finances de l'Assemblée nationale après l'annonce d'un déficit budgétaire 2013 supérieur aux prévisions initiales mais moindre qu'en 2012.