Patrick Devedjian prêt à une fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines

POLITIQUE Et à organiser un référendum sur le sujet...

avec AFP

— 

Patrick Devedjian, lors de la séance des questions au gouvernement, le 22 octobre 2013
Patrick Devedjian, lors de la séance des questions au gouvernement, le 22 octobre 2013 — LCHAM/SIPA

Le député UMP et président du conseil général des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, s'est dit ce vendredi prêt à fusionner le département des Hauts-de-Seine avec les Yvelines et à organiser un référendum sur le sujet. «Nous réfléchissons depuis un an (à une fusion, ndlr) avec ce département voisin. Nous créerions ainsi une collectivité de 3 millions d'habitants», a déclaré Patrick Devedjian dans un entretien au Monde.

Un rapprochement des deux circonscriptions «permettrait des économies de gestion et des mutualisations de nos moyens», «éviterait que le nôtre (les Hauts-de-Seine) ne fasse écran (aux Yvelines) dans sa relation à Paris et nous apporterait du foncier disponible que nous n'avons pas», a ajouté l'ancien ministre.

Petite couronne parisienne

Le député reste hostile à la proposition du gouvernement de supprimer les départements de la petite couronne parisienne. «La vraie question n'est pas tant le nombre de strates que la nécessité de spécialiser leurs domaines d'intervention», a estimé Patrick Devedjian, déplorant «le chou à la crème des dépenses de l'État». «Il existe pas moins de 1.244 agences de l'État, chacune ayant son budget, ses effectifs, et doublonnant les ministères et les collectivités», a-t-il souligné.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclenché une polémique jeudi, se disant favorable à la suppression des départements de la petite couronne parisienne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne), dans le cadre de la création de la métropole parisienne.