Les précedentes frasques supposées ou réelles des présidents

POLITIQUE La vie privée des chefs d'Etat a souvent fait irruption dans la vie publique...

D.B. avec AFP

— 

Francois Mitterrand avec sa maitresse Anne Pingeot se promenant dans la propriete de Francois de Grossouvre dans la Nievre en 1981.
Francois Mitterrand avec sa maitresse Anne Pingeot se promenant dans la propriete de Francois de Grossouvre dans la Nievre en 1981. — VILLARD/SIPA

Des rumeurs sulfureuses qui ont entachées leur mandat. Plusieurs  présidents de la Vème République ont vu leur vie privée défrayée la chronique, à l’instar de François Hollande.

En 1968, Georges Pompidou dut ainsi affronter, les rumeurs de l'affaire Markovic. Le bruit - totalement infondé - avait alors couru qu'un ancien garde du corps d'Alain Delon, Stéphane Markovic, avait été assassiné pour avoir été témoin de soirées libertines auxquelles le nom de Claude Pompidou avait été associé. Une affaire, dira plus tard la femme de l'ancien président, qui empoisonna toute leur vie.

C'est réellement avec Valéry Giscard d'Estaing que la vie privée et amoureuse des chefs d'Etat font irruption dans la vie publique. On lui prête alors nombre de liaisons, dont une avec la photographe Marie-Laure de Decker. L'affaire du camion du laitier est révélée en septembre 1974 par le Canard Enchaîné: police et pompiers avaient été dépêchés, au petit matin, sur les lieux d'un accident où VGE, en galante compagnie (on parle alors d'une actrice célèbre), avait percuté la camionnette d'un laitier.

Après sa présidence, VGE lui-même a évoqué dans des livres ses aventures féminines, laissant même entendre que Lady Diana, alors épouse du prince Charles d'Angleterre, n'avait pas été insensible à ses charmes. Il démentira, en septembre 2009, toute liaison avec la princesse, pour couper court à l'émotion suscitée dans la presse anglaise.

La double vie de Mitterand

La révélation la plus sensationnelle sur la vie amoureuse d'un président français interviendra quelques années plus tard, sous la présidence de François Mitterrand (1981-1995). Alors que les rumeurs d'une double vie du chef de l'Etat couraient déjà depuis de nombreuses années dans les cercles politico-médiatiques, le magazine Paris-Match publie, le 3 novembre 1994, les photos d'une jeune fille ressemblant trait pour trait au président et présentée comme sa fille naturelle. Tout sera dit sur le sujet et les deux familles, Mitterrand et Pingeot, seront côte à côte aux obsèques à Jarnac, en janvier 1996.

Chirac et les «5 minutes douche comprise»

Lorsque Jacques Chirac devient président en 1995, sa réputation en matière amoureuse n'est plus à faire. Son entourage professionnel et féminin l'a déjà affublé depuis plusieurs années du sobriquet «5 minutes douche comprise».

Dans un livre-entretien avec Pierre Péan en 2007, Jacques Chirac dira qu'il n'a «pas détesté les femmes». «Mais je n'en ai jamais abusé», ajoutera-t-il, estimant exagérés les mots de sa femme Bernadette selon qui, avec lui, «les femmes, ça galopait».

Quand Nicolas Sarkozy accède à la présidence, en 2007, la presse people sera à la fête: l'air absent de Cécilia (sa deuxième femme) dès le soir de sa victoire, place de la Concorde, aboutira quelques mois plus tard (septembre 2007) à leur divorce. Peu avant Noël de cette même année, la presse publie des photos prises à Disneyland, près de Paris, de Nicolas Sarkozy avec l'ex-mannequin et chanteuse Carla Bruni. Peu de temps après, il y aura des vacances, très médiatisées, du couple en Jordanie et en Egypte pour arriver à l'aveu présidentiel fait en pleine conférence de presse, en janvier 2008: «avec Carla, c'est du sérieux».