Qui sont les sénateurs qui ont voté contre la levée de l'immunité?

POLITIQUE Le sénateur UMP Serge Dassault, mis en cause dans une affaire d'achat de votes, conserve son immunité parlementaire grâce à des voix de gauche...

E.O.

— 

 Le sénateur-maire UMP de Corbeil-Essonnes Serge Dassault dans son bureau du Rond-point des Champs-Elysées le 6 décembre 2013.
 Le sénateur-maire UMP de Corbeil-Essonnes Serge Dassault dans son bureau du Rond-point des Champs-Elysées le 6 décembre 2013. — JDD/GILLES BASSIGNAC/SIPA

Pour comprendre le vote qui a abouti au maintien de l’immunité parlementaire de Serge Dassault au Sénat ce mercredi, il faut s’armer d’un peu de patience et faire confiance à son esprit de déduction. Le bureau de la Haute assemblée a rejeté la levée de l’immunité du sénateur-maire UMP de Corbeil-Essonnes - ce qui a pour effet de lui épargner une garde à vue – par 13 voix contre 12 et une abstention. Mais qui a voté quoi? C’est là que les choses se compliquent. 

Le bureau est composé de 26 membres, qui se sont réunis à huis clos et dont le vote est secret: neuf sénateurs PS, dont le président Jean-Pierre Bel, trois communistes, un écologiste, un radical de gauche, dix UMP, deux UDI-UC. Ce qui signifie que 14 sénateurs, c’est-à-dire la majorité, sont à gauche. Conclusion: deux élus de gauche – au moins – n’ont pas opté pour la levée de l’immunité de Dassault, soit en votant contre, soit en s’abstenant.

Le vote de cinq socialistes inconnu

«Deux voix de gauche ont manqué à l’appel, ce qui est consternant», a même critiqué...le groupe PS du Sénat dans un communiqué, quand le sénateur PCF Pierre Laurent a qualifié «d’indignes» ceux qui ne se sont pas prononcés pour la levée de l’immunité. 

Reste à découvrir qui sont ces élus. Eliane Assassi, présidente du groupe communiste, a affirmé à l’AFP que les trois sénateurs PCF ont voté pour. L’écologiste Jean Dessessard et le radical François Fortassin ont fait de même. Au groupe PS, le président Jean-Pierre Bel a assuré au Monde que le résultat du scrutin «ne correspond pas à (son) choix personnel». Les sénatrices Marie-Noëlle Lienemann et Odette Herviaux ont elles aussi indiqué à Rue 89 s’être prononcées pour la levée de l’immunité, ce qu’a également sous-entendu leur collègue Jean-Marc Todeschini en se disant «indigné» par l’issue du scrutin.

On ne connait donc pas le vote de cinq sénateurs socialistes – qui ne sont pas tenus de rendre public leur choix. Rien ne dit par ailleurs que les élus de droite ont voté unanimement contre la levée de l’immunité de Serge Dassault. «Un de nos deux sénateurs affirme avoir voté pour la levée, mais il ment peut-être», a ainsi confié un collaborateur du groupe UDI-UC au Monde. De quoi complexifier le casse-tête.