Le président du groupe écologiste au Sénat Jean-Vincent Placé le 14 décembre 2013 au Conseil fédéral d'EELV, à Paris.
Le président du groupe écologiste au Sénat Jean-Vincent Placé le 14 décembre 2013 au Conseil fédéral d'EELV, à Paris. — Bernard BISSON/JDD/SIPA

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé a réglé «l’ensemble» de ses 18.000 euros de PV en souffrance

Le président du groupe écologiste au Sénat a reconnu des «mauvaises habitudes injustifiables, inexcusables»...

Le président du groupe écologiste au Sénat, Jean-Vincent Placé, a déclaré ce mardi avoir «réglé l'ensemble du dossier» de ses amendes dues pour des contraventions non payées s'élevant à 18.000 euros datant d'avant 2010.

«J'ai réglé l'ensemble du dossier», a déclaré Jean-Vincent Placé lors de l'émission «Preuves par 3» AFP/Public Sénat ajoutant qu'il «comprend» que l'opinion ait pu être choquée.

«J'ai présenté des excuses, j'ai payé»

Le sénateur de l'Essonne a parlé de «mauvaises habitudes injustifiables, inexcusables». «J'ai présenté des excuses, j'ai payé», a-t-il déclaré. Alors qu'on lui demandait si la question a pu être instrumentalisée par «certains de (ses) ennemis politique», le sénateur d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a répondu en souriant: «Vous connaissez les réponses aux questions que vous posez», ajoutant «je suis assez gentil pour prendre cela sur moi».

Le Canard Enchaîné avait révélé en décembre que Jean-Vincent Placé devait régler environ 18.000 euros d'amendes à la suite d'une centaine d'infractions routières, datant d'avant 2010, époque où il était conseiller régional d'Ile-de-France.

L'hebdomadaire satirique reproduisait un document où la région Ile-de-France (propriétaire du véhicule) relançant l'élu écologiste et lui demandant «en urgence de régulariser sa situation».