Jean-Marc Ayrault: La bataille du chômage, «nous allons la gagner»

avec AFP

— 

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault dans une agence Pôle Emploi de Lorient (Morbihan) le 27 décembre 2013.
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault dans une agence Pôle Emploi de Lorient (Morbihan) le 27 décembre 2013. — FRANK PERRY / AFP

Il en est convaincu: le chômage est en passe d’être vaincu. «Cette bataille, nous sommes totalement décidés à la gagner et nous allons la gagner», a assuré le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, lors d'une visite d'une agence de Pôle emploi à Lorient (Morbihan), au lendemain de l'annonce d'une nouvelle hausse du nombre des demandeurs d'emploi en novembre.

>> Pour qui la courbe du chômage s'inverse-t-elle vraiment?

François Hollande avait promis d'inverser la courbe du chômage à la fin de l'année. Jean-Marc Ayrault a estimé que le chef de l'Etat avait «bien fait» de fixer «cet objectif ambitieux» à propos duquel il est «facile d'ironiser», car il a entraîné une mobilisation et une énergie en faveur de l'emploi.

Une croissance «après cinq ans de croissance zéro»

«Nous savons que ce chemin est long et difficile, mais nous sommes sur la bonne voie», a ajouté Jean-Marc Ayrault devant la presse aux côtés du ministre du Travail Michel Sapin, se réjouissant à l'avance que l'année 2013 se termine avec une croissance économique positive «après cinq ans de croissance zéro».

Il a dit que le coût du travail allait baisser de 4% en 2014 avec l'entrée en vigueur du crédit d'impôt emploi compétitivité au profit des entreprises. «Il faut du temps pour que ça porte ses fruits», a-t-il affirmé.

«Fiers d'avoir mené cette politique volontariste»

Jean-Marc Ayrault a défendu les emplois d'avenir mis en place par le gouvernement au profit des jeunes. «Dans une démocratie, il s'agit de ne pas laisser tomber les gens», a-t-il dit. «Nous sommes fiers, nous revendiquons d'avoir mené cette politique volontariste», a ajouté le chef du gouvernement. «Pour les jeunes, depuis six mois, la courbe du chômage s'est inversée», a-t-il dit.

Le chômage est reparti à la hausse en novembre, avec 17.800 demandeurs d'emploi sans activité supplémentaires. Fin novembre, 3,29 millions de demandeurs d'emploi sans activité (catégorie A) pointaient à Pôle emploi, un chiffre proche du record historique, selon les chiffres publiés jeudi soir par Pôle emploi.

Dans un communiqué, François Hollande a estimé que «l'inversion de la courbe du chômage, sur laquelle (il s'est) engagé, est bien amorcée».