Chômage: L’inversion de la courbe «est amorcée», «c’est une vérité», persiste Michel Sapin

POLITIQUE Le ministre du Travail a affirmé de nouveau que le «chômage est en train de baisser» et qu’il faut «amplifier» cette baisse...

avec AFP

— 

Le ministre du Travail Michel Sapin,  le 13 décembre 2013, à Rennes.
Le ministre du Travail Michel Sapin, le 13 décembre 2013, à Rennes. — DAMIEN MEYER / AFP

Michel Sapin l’assure encore: le pari pris par François Hollande d’inverser la courbe du chômage est en passe d’être tenu. Le ministre du Travail a réaffirmé ce vendredi que cette l'inversion était «amorcée», «une vérité» selon lui, alors que l'opposition dénonce «l'échec» de du chef de l’Etat après la reprise de la hausse du chômage en novembre.

 «L'inversion de la courbe, elle est là, le chômage il est en train de baisser, trop modestement, il faut l'amplifier» et «dans la durée», a affirmé Michel Sapin sur Europe 1.

«La tendance est une tendance à la baisse»

Après une baisse de 20.500 chômeurs sans activité inscrits à Pôle emploi en octobre, novembre a marqué une nouvelle hausse, avec 17.800 inscrits supplémentaires.

Le ministre du Travail, qui appelle à considérer la moyenne sur le trimestre, du fait de la volatilité des données mensuelles, a estimé que «l'inversion de la courbe est en train de naître». «Aujourd'hui, ce sont les prémisses», a-t-il dit.

«Les chiffres du chômage au mois le mois, ça baisse puis ça monte. Ce qui compte, c'est comment ça bouge, et la tendance est une tendance à la baisse», a-t-il insisté.

Hollande, un «général en chef»

«Aux deux derniers mois du quatrième trimestre, (en moyenne) le chômage recule, c'est ça une vraie tendance», a-t-il ajouté.

«Quand François Hollande nous a donné comme objectif d'inverser la courbe du chômage à la fin de l'année, il se comporte en général en chef», «s'il ne l'avait pas dit, il n'y aurait pas eu cette mobilisation considérable sur le terrain», a-t-il poursuivi.

Sur le chômage des jeunes, reparti légèrement à la hausse en novembre, mais en baisse depuis plusieurs mois, Michel Sapin a déclaré: «C'est une des plus grandes batailles que nous ayons gagnée, la bataille avancée du chômage».