Des vacances de Noël studieuses pour l’exécutif

Alexandre Sulzer

— 

Laurent Fabius, Jean-Marc Ayrault et François Hollande avant le Conseil de défense sur la crise syrienne, à l'Elysée, le 28 août 2013.
Laurent Fabius, Jean-Marc Ayrault et François Hollande avant le Conseil de défense sur la crise syrienne, à l'Elysée, le 28 août 2013. — Kenzo TRibouillard/AP/SIPA

Un nouveau Noël studieux s’annonce pour les ministres qui tiendront lundi prochain le dernier conseil des ministres de 2013. Ils reprendront le chemin de l’Elysée vendredi 3 janvier pour le premier conseil des ministres de la nouvelle année. Dans l’intervalle, les consignes gouvernementales n’ont pas changé par rapport à l’année dernière: ne pas s'éloigner à plus d'une demi-journée de transport de Paris.

Les ministres se doivent d’être «disponibles, joignables, mobilisables» à tout moment. «Le travail continue», a indiqué la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem qui, selon nos informations, passera quelques jours en famille dans les Landes.

Un peu de ski pour Geneviève Fioraso

«On n'est pas incités à aller voir le soleil ou à aller chausser des skis, mais je vais essayer de le faire quand même deux jours», a confié à RTL Geneviève Fioraso, la ministre de l’Enseignement supérieur. Selon la radio, Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture, troquera l’île Maurice, où elle s’était rendue l’année dernière, pour les Vosges.

Vacances plus sages également pour Laurent Fabius dont le séjour à Zanzibar en 2012 avait fait du bruit. «Il n’a rien de prévu pour l’instant, il se reposera comme tout le monde», indique son entourage qui insiste sur le fait qu’il «restera en France». De toute façon, «depuis son arrivée au quai d’Orsay, il a fait plus de 100 déplacements à l’étranger». Le ministre des Affaires étrangères participera toutefois à un déplacement le 29 décembre en Arabie Saoudite avec le président de la République.

«Quelques heures de repos» pour François Hollande

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault prendra trois jours dans le Morbihan, où il avait déjà décompressé l’été dernier. Le ministre du Travail Michel Sapin sera dans l'Indre quand Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, sera en Saône-et-Loire jusqu’au 29 décembre où il décollera lui aussi pour l'Arabie Saoudite avec François Hollande.

Le président de la République, lui, ne prendra pas de vacances. «S'il prend quelques heures de repos à la résidence de la lanterne à Versailles, ce sera le bout du monde…», a indiqué un conseiller, cité par Europe 1.

Autre temps fort attendu lors de la trêve des confiseurs, l’annonce des chiffres du chômage, le 26 décembre, au lendemain de Noël. Des statistiques attendues au regard de la promesse élyséenne d'inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année.

Dès janvier, les ministres auront à nouveau du pain sur la planche avec leurs séances de vœux qui font office de feuille de route pour chacun dans leur domaine de compétences respectif.