Attaquée par ses amis, Nadine Morano répond

M. Go.

— 

Nadine Morano lors d'un colloque des «Amis de Nicolas Sarkozy», en février 2013 à Paris.
Nadine Morano lors d'un colloque des «Amis de Nicolas Sarkozy», en février 2013 à Paris. — PATRICK KOVARIK / AFP

Opération contre-offensive. Candidate à la candidature pour être tête de liste aux élections européennes de 2014, la flingueuse Nadine Morano a été sévèrement critiquée par Bernard Accoyer. Dans le Monde de mercredi, l’ancien président de l’Assemblée nationale s’interrogeait sur ses compétences et implorait l’UMP de «choisir avec discernement et objectivité ses candidats» dont le profil-type est une «personnalité compétente, reconnue, bilingue, influente et assidue au Parlement, plutôt que d'être sur les plateaux de télévision».

«Monsieur Accoyer s’autorise à créer des problèmes

Dès mercredi soir, l’ancienne députée de Meurthe-et-Moselle a contre-attaqué. «Au-delà de s’être égaré, il mérite un carton rouge d’inélégance. Ce qui m’étonne, c’est qu’il s’est trouvé digne quand il m’a appelé au téléphone pour me demander de voter pour lui lors d’une élection historique [à la présidence de l’Assemblée nationale]. Je lui promets de réviser ma grammaire anglaise et mes déclinaisons allemandes (…) Qu’il soit rassuré, je suis également d’origine italienne. (…) Monsieur Accoyer s’autorise à créer des problèmes», a répondu l’ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy sur France inter.

>> Une déclaration à écouter ici

Alors que la commission d’investiture de l’UMP doit se prononcer le 21 janvier, Morano a poursuivi sa riposte sur le plateau du «Grand Journal». Avec les mêmes éléments de langage. «Ça fait plusieurs mois que Bernard Accoyer tire contre son camp. Ces déclarations ne servent pas notre famille politique. (…) Pourquoi Monsieur Accoyer vient-il créer des problèmes? Je dirais qu'à force de tirer sur son camp, Bernard Accoyer -je lui dis avec le même sourire que sa question- qu'il mérite un carton rouge pour son comportement», a lancé la candidate à la candidature avant de commenter sa nomination au prix de l’humour politique. Dure journée…

Voir la vidéo :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Nadine Morano : Prix de l'humour en politique ? - Le Grand Journal du 11/12