Henri Guaino: «Si Sarkozy n’avait pas été là, il n’y aurait plus de démocratie dans le monde»

POLITIQUE «L’histoire rendra justice» à Nicolas Sarkozy, pense son ancien conseiller spécial...

E.O.

— 

Le député UMP Henri Guaino, le 19 septembre 2013 à l'Assemblée.
Le député UMP Henri Guaino, le 19 septembre 2013 à l'Assemblée. — PATRICK KOVARIK / AFP

Le poids du monde entier sur les épaules. Dimanche soir, Henri Guaino, l’ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, s’est une nouvelle fois attaché à vanter l’action passée de son mentor.

«Si vous voulez qu’un jour, on prenne trois heures pour prendre une à une les décisions prises par Nicolas Sarkozy, on peut le faire», a lâché le député UMP des Yvelines, qui participait à un débat face à Marine Le Pen sur BFMTV. Avant de poursuivre: «Sachez au moins que s’il n’avait pas été là, il n’y aurait plus de démocratie en France, plus de démocratie en Europe et plus de démocratie dans le monde.»

(à 11'50 dans la vidéo) 

Et d’argumenter: «Nicolas Sarkozy a eu à affronter la pire crise depuis l’après-guerre, et si le système bancaire s’était effondré –français, européen, et même mondial parce que le G20 n’aurait pas existé sans Nicolas Sarkozy– et bien il aurait emporté avec lui nos sociétés et la démocratie.» «Au moins à cause de ça, l’histoire lui rendra justice», conclut, sans ciller, Henri Guaino.