Hollande salue l'équipe de France qui «s'est rassemblée» et est accusé de «récupération»

POLITIQUE Par certains membres de l'opposition...

M.P.

— 

François Hollande le mardi 19 novembre au Stade de France lors du match de football France-Ukraine, remporté 3-0 par la France.
François Hollande le mardi 19 novembre au Stade de France lors du match de football France-Ukraine, remporté 3-0 par la France. — K. TRIBOUILLARD / AFP

Il ne devait pas assister au match au stade de France et finalement il est venu. Bien lui en a pris puisque les Bleus se sont qualifiés pour la Coupe du monde et qu'il a pu ainsi - enfin - commenter une heureuse nouvelle. L'occasion de dresser un parallèle implicite avec la situation française et de délivrer un message politique appelant à la tenacité.

Au micro de TF1, le chef de l'Etat a félicité les Bleus: «C'est une victoire d'une équipe qui s'est battue de la première minute jusqu'à la dernière, qui y a cru, qui s'est rassemblée». Puis lâché: «On dit: "cette équipe n'y arrive pas, elle ne peut pas y arriver". Parce qu'il y a plein de choses... Et elle y est arrivée. Et elle nous montre un exemple. Il faut y croire.»

«Un entraîneur, ça compte»

Puis encore, alors qu'on lui demandait si l'équipe tricolore ne se compliquait pas parfois la tâche, le chef de l'Etat a répondu: «c'est souvent le cas en France, on ne prend pas le chemin le plus direct. Le principal, c'est d'y arriver. Je pense à tous les Français qui sont heureux ce soir. Il y a des occasions parfois d'être en colère ou inquiets. Aujourd'hui, il y a une victoire, il faut la savourer»

Et puis, en renard des surfaces, Hollande récupère le micro qui s'en allait pour saluer Didier Deschamps: la victoire, «ellle est due à l'équipe de France et personne d'autre. Et à son entraîneur. Un entraîneur, ça compte», a-t-il glissé malicieusement.

Un discours très politique critiqué par certains membres de l'opposition qui y ont vu de la récupération, tel les UMP  Geoffroy Didier et Lionnel Luca: