Nicolas Sarkozy de retour à l’Assemblée

POLITIQUE Et il fait l'éloge du rassemblement...

E.O. avec M.P.

— 

Nicolas Sarkozy, le 15 novembre 2013, lors de son arrivée dans un bâtiment de l'Assemblée nationale.
Nicolas Sarkozy, le 15 novembre 2013, lors de son arrivée dans un bâtiment de l'Assemblée nationale. — THOMAS SAMSON / AFP

C’était la première fois depuis son élection de 2007 que Nicolas Sarkozy revenait à l’Assemblée nationale. L’ancien chef de l’Etat a participé ce vendredi à un déjeuner, à l’invitation de l’association Chaban-aujourd’hui, qui regroupe les amis de Jacques Chaban-Delmas.

L’ex-Président a fait son arrivée devant un parterre de journalistes et quelques partisans.... et opposants. «Pensez à ceux qui ont voté pour vous, ne nous abandonnez pas!», a lancé une femme. Un autre lui a lancé: «Dégage sale con». Nicolas Sarkozy, lui, n’a fait aucune déclaration.

«Ne me poussez pas à parler de l’actualité»

Dans son discours, Nicolas Sarkozy a rendu hommage à Jacques Chaban Delmas, et exalté«le rassemblement» et «le respect des différences», bien loin de ses discours de campagne présidentielle. Il a par ailleurs dénoncé «le repliement idéologique».

«En France moins qu'ailleurs, on ne peut accepter le risque de repliement idéologique, de la consanguinité politique et de l'enfermement autour d'un clan partisan"» a affirmé l'ancien chef de l'Etat devant l'association «Chaban aujourd'hui», ont rapporté à l'AFP plusieurs participants.

Selon lui, «c'est la diversité, le rassemblement, le respect des différences qui peuvent apaiser notre nation». Nicolas Sarkozy a cité plusieurs passages du célèbre discours sur «la Nouvelle société», prononcé par l'ancien Premier ministre de Georges Pompidou, lors de son investiture le 16 septembre 1969, en louant le «courage» qu'il a eu de «dire la vérité aux Français», sa «modernité» et son esprit «visionnaire».

Médaille «tout est amour»

Selon un participant interrogé par Le Monde, Nicolas Sarkozy a également «tout sourire "ne me poussez pas à parler de l’actualité", en donnant l’impression de vouloir faire le contraire».

Durant le déjeuner, Jean-Jacques Chaban-Delmas, le fils de l’ex-Premier ministre, a par ailleurs offert à Nicolas Sarkozy une médaille à l'effigie de son père sur laquelle est inscrit «tout est amour».