Hauts-de-Seine: La chambre régionale des comptes s’intéresse à la gestion Sarkozy

POLITIQUE L’instance se pencherait en particulier sur le dossier du «très haut débit» dans le département que l’ex-chef de l'Etat a présidé de 2004 à 2007...

E.O.
— 
Patrick Devedjian et Nicolas Sarkozy, le 3 septembre 2009.
Patrick Devedjian et Nicolas Sarkozy, le 3 septembre 2009. — WITT/SIPA

Patrick Devedjian, l’actuel président du Conseil général des Hauts-de-Seine, a été quelque peu surpris quand des membres de la chambre régionale des comptes d’Ile-de-France sont venus, avant l’été dans les locaux de la collectivité, à Nanterre.

Car les fonctionnaires ne s’intéressent pas seulement à l’actuelle gestion de l’ancien ministre, mais à celle de son prédécesseur, à savoir… Nicolas Sarkozy, président du Conseil général de 2004 à 2007, raconte le JDD.fr. L’enquête vise notamment le dossier du «très haut débit» et le marché obtenu par Numéricable pour le déploiement de la fibre optique. La société a, selon France Info, reçu une subvention de 59 millions d’euros dans le cadre d’une délégation de service public. Le marché a été contesté, précise la radio, mais a été validé deux fois, par le tribunal administratif de Versailles (Yvelines) puis par la Cour de justice européenne.

La chambre régionale des comptes d’Ile-de-France n’a pas confirmé le motif de ses investigations. L’entourage de Nicolas Sarkozy se dit quant à lui «pas inquiet».