Ayrault: Les incidents du 11 Novembre, «acte contre la République et la Nation»

avec AFP

— 

François Hollande et jean-Marc Ayrault le 4 septembre 2013.
François Hollande et jean-Marc Ayrault le 4 septembre 2013. — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Jean-Marc Ayrault a estimé ce mardi que les incidents survenus la veille lors des cérémonies du 11 novembre aux Champs-Élysées relevaient d'«un acte contre les morts de la Grande Guerre, contre la République et la Nation».

«Deux cent personnes environ de mouvements d'extrême droite se sont permis de siffler le Président de la République le jour de la commémoration des morts de la Grande Guerre. C'est un acte grave, pas seulement un acte contre le Président de la République, c'est un acte contre les morts de la Grande Guerre, contre la République et la Nation», a affirmé le Premier ministre, interrogé en direct par les télévisions à son arrivée à la réunion du groupe PS à l'Assemblée.

«Cela nécessite un sursaut fort et puissant pour dire: 'ça suffit les attaques racistes, ça suffit les attaques contre la loi, la République, le droit, les destructions de biens publics'. Ce qui compte, c'est le sursaut, le rassemblement autour de ce que nous avons de plus fort et auquel les Français sont attachés», a poursuivi Jean-Marc Ayrault, visiblement courroucé.

Les cérémonies du 11 novembre sur les Champs-Élysées ont été perturbées lundi par des groupes de manifestants venus conspuer François Hollande, provoquant des accrochages avec les forces de l'ordre qui ont procédé à 73 interpellations.