Municipales 2014: François Bayrou se présente à Pau

POLITIQUE Le cofondateur de L'Alternative l'a annoncé ce jeudi...

M.P. avec AFP

— 

 François Bayrou dans son bureau de vote de Pau, le 17 juin 2012, pour le second tour des législatives.
 François Bayrou dans son bureau de vote de Pau, le 17 juin 2012, pour le second tour des législatives. — P. ANDRIEU / AFP

François Bayrou a annoncé sa candidature à la municipales de Pau (Pyrénées-Atlantiques) ce jeudi lors d'une conférence de presse. Après 1989 et 2008, ce sera la troisième fois que le Béarnais de 62 ans, conseiller municipal d'opposition à Pau, tente sa chance à la mairie.

Devant la presse, il a rappelé son «engagement affectif» vis-à-vis de cette «ville magique», rappelant qu'il y a vécu «toute sa vie professionnelle comme enseignant», et qu'il y est «entré en politique». Il a déploré qu'aujourd'hui, «elle ne rayonne plus comme elle l'a fait du temps d'André Labarrère», maire socialiste de la ville de 1971 à 2006 et grande figure politique locale. Il a par ailleurs précisé que s'il était élu, il ne se présenterait ni aux européennes ni aux législatives de 2017. «Ce sera mon seul mandat», a-t-il répété.

Jean-François Copé veut «tuer Bayrou»

Un nouveau défi pour le centriste, qui n'est plus député depuis 2012 et sa défaite amère dans la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques contre la socialiste Nathalie Chabanne. Son entourage avait alors regretté que le PS n'ait pas fait un geste en faveur de François Bayrou, alors même qu'il avait appelé à voter pour François Hollande quelques semaines auparavant.

Cette fois, le centriste, qui vient d'allier son MoDem à l'UDI de Jean-Louis Borloo, aura fort à faire face à une UMP revancharde qui ne digère toujours pas son vote socialiste à la dernière présidentielle et qui a déjà investi un candidat. A en croire Le Nouvel Observateur, Jean-François Copé claironne qu'il veut «tuer Bayrou». «Une mairie de plus ou de moins, on s'en fout. L'important, c'est de tuer Bayrou et s'il faut à nouveau faire voter socialiste pour cela, on le fera», explique le patron de l'UMP cité par l'hebdomadaire.

Un quitte ou double?

François Bayrou pourra en tout cas compter sur Alain Juppé, qui a déjà annoncé qu'il soutiendrait François Bayrou. Même s'il y une liste UMP. 

Cette échéance est cruciale pour le centriste qui peut rebondir après son année 2012 noire. Un nouvel échec cinglant compliquerait singulièrement sa tâche pour revenir sur le devant de la scène.