VIDÉO. Otages: Marine Le Pen «gênée» par leur barbe, leur chèche et leur réserve

POLÉMIQUE a présidente du FN assure avoir ressenti un malaise à la vue des otages libérés...

M.P.
— 
Marine Le Pen (FN) était à Fougères (Ille-et-Vilaine) samedi 26 octobre 2013.
Marine Le Pen (FN) était à Fougères (Ille-et-Vilaine) samedi 26 octobre 2013. — THOMAS BREGARDIS / AFP

Marine Le Pen aurait-elle trop regardé «Homeland»» ou «Hatufim», sa version israélienne? Invitée ce jeudi matin sur Europe 1, la patronne du FN s’est interrogée sur l’apparence et le comportement des otages libérés mardi soir, après trois ans de captivité. «Ces images m’ont laissée dubitative. Je vous le dis très sincèrement. J’ai trouvé cette extrême réserve étonnante, j’ai trouvé leur habillement étonnant, j’ai ressenti un malaise en voyant ces images. Je pense que je n’ai pas été la seule», a lâché Marine Le Pen. Rappelons que les quatre hommes ont passé trois ans dans le désert, dans des conditions extrêmes dont on sait encore peu de chose si ce n’est qu’elles étaient «extrêmes».



Pour retrouver l'interview de Marine Le Pen en intégralité, cliquez ici.

Relancée par le journaliste qui ne comprenait pas où elle voulait en venir, Marine Le Pen a répondu: «si vous comprenez très bien ce que je dis parce que c’est ce qu’ont ressenti beaucoup de Français. On avait l’impression d’avoir des images d’hommes très réservés, c’est le moins qu’on puisse dire. Les deux portaient la barbe taillée d’une manière qui était tout de même assez étonnante, l’habillement était étrange», a-t-elle répété, alors qu’un des otages est apparu mardi soir à Niamey, juste après sa libération en djellabah.

«Je n'irais pas jusqu'à faire des théories...»

Et d’insister: «Excusez-moi, mais cet otage avec le chèche sur le visage, ça mérite quelques explications de leur part. C’est vrai que ça a laissé je crois une impression étrange aux Français». Alors que Thomas Sotto lui a demandé si elle sous-entendait que les otages avaient peut-être été «islamisés», Marine Le Pen a répondu: «Non, je ne suis pas dans l’allusion, je vous explique le sentiment que j’ai eu. Je n’irais pas jusqu’à faire des théories, je crois que je ne serais pas dans mon rôle».

Par ailleurs, Marine Le Pen a indiqué qu'elle était favorable à ce qu'aucune rançon ne soit jamais payée. «On  paye les rançons aujourd’hui, mais ne paye-t-on pas aussi les  enlèvements de demain? Ne pas payer de rançon ne veut pas dire que les  otages vont mourir. C’est un risque qu’il faut prendre, d’autant que  nous avons des services de renseignement et une armée capables de  récupérer nos otages sans verser des rançons qui sont une incitation à  réitérer à l’infini ces enlèvements de compatriotes français.»

La porte-parole du gouvernement critique une «indécence»

«Invraisemblable indécence de Marine Le Pen à l'égard  d'otages libérés après plus de 3 ans de captivité», s'est insurgée Najat Vallaud-Belkacem,  la porte-parole du gouvernemensur son compte Twitter.