Fronde en Bretagne: Bayrou s'inquiète de la «sécession» du peuple

POLITIQUE Pour lui le président François Hollande «élude les problèmes du pays»...

avec AFP

— 

François Bayrou, à Paris, le 22 juin 2013, lors du premier forum du renouveau europeen,  avec les deputes européens du MoDem.
François Bayrou, à Paris, le 22 juin 2013, lors du premier forum du renouveau europeen,  avec les deputes européens du MoDem. — Lionel Urman/SIPA

François Bayrou, le président du MoDem, s'est inquiété ce mardi d'une «marée qui monte» en Bretagne et ailleurs, avec un peuple français en «sécession» vis-à-vis de ses dirigeants.

Sur i>TELE, l'ancien candidat à l'Elysée a lancé : «ce qui se passe en Bretagne est très préoccupant: c'est une marée qui monte - et c'est très éclairant, car la Bretagne était modérée et de gauche depuis des années - elle monte partout ailleurs en France».

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
François Bayrou : "le président de la République élude les problèmes du pays" -

«Une révolte sourde»

Cette marée «cible la manière de gouverner» qui «est presque insupportable d'incohérence, de godille, d'absence de diretion et de cap» et elle «cible l'impuissance de la politique», selon François Bayrou.

Le dirigeant centriste a pointé «un état de sécession du peuple français dans sa grande majorité à l'égard de ses gouvernants, une révolte sourde devant l'incapacité des gouvernants à faire leur travail».

Pour lui le président François Hollande «élude les problèmes du pays», fait «du slalom» entre les difficultés françaises.