Michel Fugain défend Jean Roucas sur le Front national

A. S.
— 
Michel Fugain lors d'un meeting socialiste, le 3 mai 2012 à Toulouse.
Michel Fugain lors d'un meeting socialiste, le 3 mai 2012 à Toulouse. — AFP PHOTO / ERIC CABANIS

Après Gilbert Collard, Jean Roucas s’est trouvé un nouvel avocat: le chanteur Michel Fugain. Invité de l’émission «Les Grandes Gueules» sur RMC mardi, celui-ci a trouvé que l’humoriste avait «parfaitement raison» de s’élever contre le supposé boycott dont il ferait l’objet après avoir révélé qu’il votait Front national.

«On n’a aucune raison de lui interdire quoi que ce soit. Il a des idées. Il les défend. Que les gens considèrent qu’elles soient bonnes ou pas bonnes, c’est le problème des gens», explique le chanteur.

«La question s’est posée il n’y a pas vraiment longtemps de savoir si c’est un parti d’extrême droite ou pas»

Sur le FN lui-même, Michel Fugain déclare: «La question s’est posée il n’y a pas vraiment longtemps de savoir si c’est un parti d’extrême droite ou pas. Je rappelle volontiers que le parti nazi, ça voulait dire national-socialiste, d’accord. Ca veut dire qu’il y avait le mot socialiste dedans. Donc, c’est [le FN] un parti populiste, quoi. C’est là que ça se situe, c’est ni à droite ni à gauche (…)».

Invité par 20 Minutes à éclaircir ses propos, Michel Fugain a refusé, arguant qu’il ne souhaite pas parler politique.

En 2012, il avait participé à la campagne de François Hollande en faveur du PS.