Trierweiler: Pas à elle de faire des propositions sur un statut de première dame

POLITIQUE La remière dame accompagne François Hollande en Afrique du Sud où elle a dansé avec des enfants dans un orphelinat...

avec AFP

— 

Valérie Trierweiler, le 21 mai à Chicago.
Valérie Trierweiler, le 21 mai à Chicago. — AFP

Valérie Trierweiler a affirmé mardi que ce n'était pas à elle de faire des «propositions» pour un éventuel statut de première dame, lors d'une visite mardi dans un orphelinat de Soweto.

Interrogée par des journalistes sur l'éventuelle nécessité de créer un statut de «première dame», la compagne du président de la République a répondu: «Peut-être faudrait-il un statut, mais ce n'est pas à moi d'en faire des propositions, donc ça sera forcément pour celles qui me succéderont».

«Il y a des statuts qui existent de par le monde mais assez peu en réalité. Il y en a véritablement un aux Etats-Unis et quelques autres, mais assez peu», a-t-elle ajouté.

«Ecouter mon coeur»

«Donc on se débrouille chacune comme on peut. J'ai pu échanger beaucoup, j'ai rencontré une quarantaine de premières dames en seize mois et on a à peu près toutes les mêmes difficultés mais aussi les mêmes bonheurs», a-t-elle souligné.

Sa feuille de route ? «Ecouter mon coeur, voilà c'est tout, ce qui m'intéresse, c'est d'aller là vraiment où il y a besoin d'aide, c'est ce que j'essaie de faire à chaque fois», a dit Valérie Trierweiler, qui venait de visiter un orphelinat de Soweto et de danser avec des enfants.


Valérie Trierweiler danse avec les enfants d... par BFMTV