Primaire PS à Marseille: Samia Ghali et Patrick Mennucci annoncent leur présence au 2e tour

A. S. et C.P.

— 

Marseille le 13 octobre 2013 - Premier tour des primaires citoyennes du parti socialiste dans un bureau de vote du 4 et 5è arrondissement.
Marseille le 13 octobre 2013 - Premier tour des primaires citoyennes du parti socialiste dans un bureau de vote du 4 et 5è arrondissement. — P. MAGNIEN / 20 MINUTES

Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi. Revivez tout le déroulement du scrutin ici

23h01 Marie-Arlette Carlotti reconnaît sa défaîte et appelle à soutenir Patrick Mennucci au 2d tour des municipales. Elle affirme sa détermination à continue le combat. «Tout ce que j'ai dénoncé reste intact", affirme la ministre.
22h58 Patrick Mennucci annonce sur i-Télé qu'il va «rechercher un rassemblement le plus large pour faire gagner la gauche et lutter contre le Front National», pour tourner la page Jean-Claude Gaudin
22h49 Patrick Mennucci confirme lui aussi sa présence au second tour, selon i-Télé
22h41 Selon les informations de La Provence, sur 19.600 votants, Samia Ghali recueillerait 4.686 voix devant Patrick Mennucci (4 116), Marie-Arlette Carlotti (3.837), Eugène Caselli (3.146), Christophe Masse (2.451) et Henri Jibrayel (716).
22h38 «Chez Marie-Arlette Carlotti on reconnait la victoire de Samia Ghali», selon le correspondant de i-télé sur place.
22h36 «Il ya en qui ont choisi de faire de grands meetings, moi j'ai choisi de permettre à tout le monde d'aller voter" répond à i-Télé Samia Ghali sur la polémique autour des mini-bus . En indiquant qu'elle n'hésiterait pas à poursuivre en diffamation Marie-Arlette Carlotti si les accusations de clientélisme la vise.
22h32 «Je veux être le maire de Marseille qui fera que le nord et le sud de cette ville se réunissent», en mettant fin aux inégalités et aux problèmes de transport, déclare Samia Ghali
22h30 Samia Ghali salue les autres candidats. Elle salue Marie-Arlette Carlotti qui «même si elle n'a pas remporté cette primaire» «nous sera utile au gouvernement» et Patrick Mennucci qu'elle «va affronter au second tour»
22h28 Samia Ghali s'exprime depuis son QG de campagne
22h14 Selon l'équipe de campagne de Samia Ghali, la sénatrice des quartiers nords de Marseille serait la grande gagnante devant Patrick Mennucci et Marie-Arlette Carlotti.
22h12 Samia Ghali serait en tête dans le 15e arrondissement, devant Marie-Arlette Carlotti, selon i-Télé
21h07 18.000 participants à Marseille à la fermeture des bureaux.
20h37 Marie-Arlette Carlotti demande à la Haute autorité d'examiner les comptes de campagne des six candidats dans les 24h
La candidate réagissait à la polémique sur un "covoiturage" d'électeurs dans les bureaux de vote par la sénatrice Samia Ghali. Elle a dénoncé un "système de clientélisme" tournant à plein régime et une organisation "para-militaire".
18h34 Des recours annoncés mais aucun encore formellement déposé selon la Haute autorité pour les primaires
Dans le XIIIe arrondissement, le candidat Christophe Masse a annoncé qu'il déposerait un recours en raison d'un dysfonctionnement dans le bureau 13.06 qui a "disparu", a rapporté la correspondante de 20 Minutes à Marseille. Le deuxième recours possible concerne un bureau du XVe arrondissement où la totalité des dates de naissance des 5.000 électeurs étaient erronées. Ce serait le fait d'un imprimeur privé qui se serait trompé. Une enquête est en cours. Selon les résultats, la sénatrice Samia Ghali pourrait déposer un recours.
18h31 15.000 votants à Marseille à 17h
"Forte mobilisation avec + de 15 000 votants à 17h à , + de 2 200 Aix, 1 200 au Havre 900 Béziers" a indiqué sur son compte Twitter Alain Fontanel, secrétaire national aux Fédérations du PS.
18h28 La conférence de presse annulée, les chiffres de la participation seront transmis via Twitter
Le point presse d'Alain Fontanel, secrétaire national aux Fédérations du PS, initialiement prévu à 18h est annulé, ce dernier ayant décidé de communiquer via le réseau social Twitter les chiffres de la participation. a indiqué la correspondante de 20 Minutes à Marseille

16h59 La candidate Samia Ghali assume un «covoiturage» électoral
Accusée d'avoir affrété des bus pour conduire ses partisans jusqu'aux bureaux de vote, la sénatrice PS s'est défendue en indiquant qu'il s'agissait de «covoiturage». «Il y a eu du covoiturage et je l'assume», a-t-elle dit sur i-Télé.


16h55 Un problème confirmé dans un bureau du XVe arrondissement, mais qui «n'invalide pas un scrutin»
Alain Fontanel, secrétaire national aux Fédérations du PS, a indiqué lors de son point presse qu'il y avait dans un bureau du XVe arrondissement de la ville «des discordances de dates de naissance» et qu'au «bénéfice du doute les personnes concernées n'ont pas voté», soit quelques dizaines d'électeurs. «Il y a 54 autres bureaux où les choses se passent normalement», a tenu à souligner M. Fontanel. Pour lui, un problème sur un bureau de vote «n'invalide pas un scrutin», même si «ça peut localement et légitimement provoquer des tensions».
16h53 Une affluence «comparable à celle de la primaire présidentielle»
L'affluence est «particulièrement élevée et comparable, avec près de 6.000 votants à la mi-journée, à celle de la primaire présidentielle», a déclaré Alain Fontanel, secrétaire national aux Fédérations du PS, lors de son point presse.
16h30 La fermeture des bureaux de vote repoussée à 20h
Les bureaux seront ouverts une heure de plus, à la suite de retards d'ouverture constatés dans la matinée en raison de problèmes d'organisation.

Au cours de la journée de dimanche, des premières tensions sont apparues au sujet de la primaire PS à Marseille. Selon Rosalie Lucas, une journaliste du Parisien, «des dizaines et des dizaines de personnes sont parties sans voter», selon un responsable du PS, dans le 15e arrondissement. Parmi eux, Fouaz, 29 ans, qui «n'a pu déposer son bulletin dans l'urne en raison d'une erreur sur les listes électorales, où il apparaissait être né en 1944». Les listes auraient été trafiquées, accuse un proche de la candidate Samia Ghali.

 

La Provence précise qu’au bureau de la Calade, «une grande partie des personnes désirant voter ne le peuvent pas». «Des inscrits se sont vus interdire le vote parce que la date de naissance inscrite sur le registre du scrutin ne correspond pas à celle visible sur leur carte d'identité.» Selon le quotidien local, le bureau a été fermé jusqu'à 15h06. «Les dates de naissance ne sont pas les bonnes, selon Alain Fontanel, tuteur de la fédération PS des Bouches-du-Rhône. Cela est peut être dû à un décalage à l'impression ou à la qualité des listes fournies par la préfecture. Mais on préfère qu'il n'y ait pas de contestation dans l'urne.»

Accusations et contre-accusations

Inversement, selon des journalistes sur place, les proches de Marie-Arlette Carlotti accusent l’entourage de Samia Ghali d’avoir affrété des mini-bus pour faire voter en masse certains électeurs.

 

Dès dimanche matin, «quelques retards» d’ouverture de bureaux ont été constatés en raison du «retard de certains assesseurs» et de quelques soucis «d'acheminement et de dépouillement de kits» électoraux, avait indiqué le président de la haute autorité des primaires (HAP) Jean-Pierre Mignard.