Vidéo.«Des paroles et des actes»: L’intervention de Jean-François Copé résumée en trois minutes

TÉLÉVISION a notamment refusé de répondre à une question sur son choix entre le FN et le PS en cas de second tour entre ces deux partis en 2017...

M.P. avec Thomas Lemoine pour la vidéo

— 

Jean-François Copé lors de son discours à Chateaurenard, le 25 août 2013.
Jean-François Copé lors de son discours à Chateaurenard, le 25 août 2013. — BORIS HORVAT / AFP

Après Nicolas Sarkozy et François Fillon, c’est Jean-François Copé qui a fait l’actualité jeudi soir. Le patron de l’UMP était l’invité de «Des paroles et des actes».

L’émission de France 2 l’a opposé à Najat Vallaud-Belkacem, notamment sur les rythmes scolaires, dont le patron réclame un «report», alors que la porte-parole du gouvernement l’accuse de «prendre en otage» les élèves.

 

Jean-François Copé a aussi été mis en difficulté par le témoignage poignant d’une mère de famille au chômage de Mulhouse, Isabelle Maurer. «Ça fait 40 ans qu’on me promet que demain sera meilleur et il y a toujours plus de chômage. Remettez peut-être les gens, l’humain, au départ de la chose et vous verrez nous irons beaucoup beaucoup mieux», a-t-elle interpellé le député-maire de Meaux dans un cri de désespoir.

Enfin, Jean-François Copé a refusé de choisir entre le PS et le FN en cas de second tour à la présidentielle, ajoutant qu’il prendrait position si cette hypothèse se réalise.