VIDÉO. Ayrault met ses ministres sous tutelle médiatique

W. M.

— 

Le 25 avril 2013. Jean-Marc Ayrault en interview a Matignon
Le 25 avril 2013. Jean-Marc Ayrault en interview a Matignon — V. WARTNER / 20 MINUTES

Une autorisation de Matignon à chaque fois que les ministres sont sollicités par les médias. C’est le nouveau processus imposé par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, à ses collègues après les multiples couacs du gouvernement. Matignon veut mieux encadrer la communication gouvernementale. Selon la radio Europe 1, une note a été envoyée à tous les ministères mettant en garde les ministres quant à leurs prochaines interventions dans les médias.

Le recadrage: Couac ou exercice classique? Les réactions dans la vidéo ci-dessous

Le texte, signé de Jérôme Batout, conseiller spécial en communication à Matignon, est formel: «Le schéma est le suivant: lorsque votre ministre reçoit une invitation pour un passage média (radio, télé, presse écrite papier ou Internet), vous nous informez au préalable, avant de donner un accord au média. Lorsque votre ministre envisage de susciter un passage média, vous nous informez avant de prendre l’attache du média.»

En clair, Matignon pourra s’opposer au plan de communication d’un ministre au nom de la cohésion gouvernementale. Le texte, mis en ligne par Europe 1, peut être téléchargé ici.

Le recadrage est mal passé dans les équipes des ministres. Face à l’avalanche de sollicitations médias pour chaque média, difficile de croire que les équipes du Premier ministre puissent «gérer» seules toutes les demandes. Par ailleurs, rappelle la radio, on imagine mal Laurent Fabius ou Manuel Valls demander l’autorisation de Matignon avant de répondre à des journalistes...