Gilbert Collard annonce que l'adhésion d'un identitaire au Rassemblement Bleu Marine est une «erreur»

POLITIQUE Le député FN Gilbert Collard a démenti l'adhésion de Philippe Vardon, fondateur de l'association «Nissa Rebela», qui milite pour l'identité niçoise et s'oppose notamment aux mosquées...

A.D. avec AFP

— 

Marine Le Pen lors de l'université d'été du Front national le 15 septembre 2013 à Marseille.
Marine Le Pen lors de l'université d'été du Front national le 15 septembre 2013 à Marseille. — APERCU/ROBERT/SIPA

L'identitaire niçois Philippe Vardon a adhéré au Rassemblement Bleu Marine, le mouvement centré autour de Marine Le Pen, présidente du Front national, a-t-il annoncé mardi à la presse. «Dégagé de mes responsabilités au sein des instances du Bloc Identitaire, j’ai adhéré voici un mois au Rassemblement Bleu Marine», écrit-il sur son blog.

Dans un communiqué cité par Nice Matin, le député apparenté FN Gilbert Collard, secrétaire général du mouvement, a démenti, déclarant que «c'est par erreur que Philippe Vardon a reçu une carte du Rassemblement Bleu Marine. Le bureau du RBM n’a pas validé (sa) demande d’adhésion». En cause, «un afflux massif de nouveaux adhérents», plaide l'avocat pour expliquer que l'inscription de Philippe Vardon soit «passée au travers du contrôle».

Le fondateur de l'association d'extrême droite «Nissa Rebela» (militant pour l'identité niçoise et opposé notamment aux mosquées) avait recueilli environ 3% des suffrages sur une liste spécifique présentée aux municipales à Nice en 2008 et a refusé de réagi, visiblement «abasourdi», selon le site d'informations locales.

«Mon adhésion s'inscrit dans la continuité de mes prises de position depuis deux ans: soutenant Marine Le Pen lors de l'élection présidentielle, prônant le rassemblement à la tribune lors de la Convention identitaire de l'automne dernier, et participant à réorienter la stratégie du mouvement vers une optique de complémentarité et non de concurrence vis-à-vis du FN», justifiat plus tôt Philippe Vardon.

D'après le blog Droite(s) extrême(s), Philippe Vardon, «désormais adhérent n° RB000967» du RBM comme il le dit lui-même, aurait quitté la présidence de «Nissa Rebela».

Ancien adhérent du «Bloc identitaire»

L'identitaire niçois vient également de quitter ses fonctions au sein du bureau directeur du mouvement politique «Bloc identitaire», dont il n'est plus adhérent.

Il s'est déclaré «persuadé que des ponts doivent exister entre l'école de pensée et de formation par l'action qu'est le mouvement identitaire et l'espoir électoral que représente pour des millions de Français Marine Le Pen».

Il assurait toutefois que son choix n'était aucunement lié à une négociation préalable pour figurer en bonne place sur la liste Front national aux municipales de 2013 à Nice.

Comme le rappelle Droite(s) extrême(s), d'autres identitaires sont présents sur des listes FN-Rassemblement Bleu Marine, comme Pierre-Louis Mériguet à Tours, ou l'équipe de Robert Ménard à Béziers, qui compte deux figures du Bloc identitaire, -Arnaud Naudin et Christophe Pacotte-.