Les Verts voient rouge si la transition écologique n'est pas lancée

POLITIQUE Les écologistes mettent la pression sur le gouvernement, menaçant de le quitter...

A.-L.B.

— 

Le député écologiste Noël Mamère, le 24 avril 2013 à l'Assemblée nationale.
Le député écologiste Noël Mamère, le 24 avril 2013 à l'Assemblée nationale. — LCHAM/SIPA

Après des mois de bisbilles, de petites phrases et de colères noires, les Verts voient rouge. Les hésitations du gouvernement sur une loi de transition énergétique et le probable abandon d'une taxation du diesel ont poussé Pascal Durand, le secrétaire national d’Europe Ecologie-les Verts (EELV), à lancer samedi un ultimatum à François Hollande : «Monsieur le président, vous avez six jours pour convaincre!».

Six jours pour convaincre de fragiles alliés avant que le président de la République ouvre, vendredi à Paris, la deuxième conférence environnementale. Ce raout consacré à la transition écologique serait gâché par une sortie des deux ministres verts du gouvernement, Cécile Duflot et Pascal Canfin. Si la menace est régulièrement lancée, elle n’a jamais été mise à exécution.

«Nous sommes en train de connaître notre automne politique», prédit pourtant Noël Mamère, dimanche sur RTL. Avant d’avertir: «il y a de fortes chances que nous ne passions pas l'hiver au sein de la majorité». Noir présage à six mois des élections municipales, qui sont traditionnellement défavorables à la majorité en place. 


Les Verts menacent de quitter le gouvernement par 20Minutes