Heures supplémentaires défiscalisées: «Il n'y aura pas de retour en arrière», assure Vallaud-Belkacem

POLITIQUE Malgré la pression de certains à gauche...

M.P. avec AFP

— 

Najat Vallaud-Belkacem à la sortie d'un conseil des ministres, à Paris le 10 avril 2013.
Najat Vallaud-Belkacem à la sortie d'un conseil des ministres, à Paris le 10 avril 2013. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Fin des tergiversations sur le sujet des heures supplémentaires défiscalisées? Najat Vallaud-Belkacem a affirmé ce mercredi que le gouvernement ne «reviendra pas sur la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires» et qu'«il n'y aura pas de retour en arrière».

«Je confirme que nous n'allons pas revenir sur la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires» car «dans cette période où l'objectif prioritaire du gouvernement est d'inverser la courbe du chômage», une telle mesure «ne va pas dans le bon sens», a expliqué la porte-parole du gouvernement sur RMC et BFM-TV.

Certains à gauche pressaient pourtant le gouvernement à revenir sur cette mesure symbolique prise par Nicolas Sarkozy et supprimée par le gouvernement Ayrault dans les premiers mois du quinquennat.