Syrie: Pour Hollande, «tout est notre problème»

POLITIQUE Il était interpellé par un homme qui lui conseillait de ne pas décider d'intervenir en Syrie...

Olivier Aballain avec E.C., à Denain

— 

François Hollande à l'Elysée le 29 août 2013.
François Hollande à l'Elysée le 29 août 2013. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Après sa visite à Denain (Nord-Pas-de-Calais) consacré à la rentrée scolaire, François Hollande s'est offert un bain de foule. Un homme l'a interpellé sur la situation en Syrie: «On n'enverra pas de troupes au sol, bien sûr que non», a répondu le chef de l'Etat. Le badaud lui a alors lancé: «N'y allez pas c'est pas notre problème». Et le chef de l'Etat de lui répondre: «Ben si justement. Tout est notre problème, c'est ça le sujet».

Le chef de l'Etat pourrait s'adresser aux Français sur la situation en Syrie dans les prochaines jours, selon Alain Vidalies, le ministre chargé des Relations avec le Parlement.