Syrie: «La France ne peut y aller seule, il faut une coalition» (Valls)

avec AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a estimé dimanche que la France ne pouvait agir seule en Syrie, insistant sur la nécessité d'une coalition internationale pour intervenir.

«La France ne peut pas y aller seule. Il faut une coalition», a déclaré Manuel Valls au Grand rendez-vous Europe 1 - iTélé - Le Monde. «Si le Conseil de sécurité (des Nations unies) est empêché d'agir», en raison de l'opposition des Russes et des Chinois, «une coalition doit se former. Elle doit être, c'est la position de la France, le plus large possible», a-t-il poursuivi.

«Cette coalition, de fait» est «large», a-t-il souligné, puisqu'elle comprendra la Ligue des pays arabes, le soutien de la Turquie et de pays de l'Union européenne.

«Le massacre chimique de Damas ne peut ni ne doit rester impuni», a-t-il insisté. «Il faut cette réaction de force. Mettre fin à l'utilisation d'armes chimiques contre la population" par le régime syrien», a-t-il ajouté.

«On ne peut pas laisser ce crime contre l'humanité impuni», a-t-il déclaré, estimant que «jamais on n'avait utilisé à ce niveau-là des armes chimiques contre son peuple». Au lendemain de la décision du président Barack Obama de consulter le Congrès, «il faut attendre la fin de cette nouvelle étape», a souligné Manuel Valls, «nous sommes amenés forcément, par rapport à la capacité d'intervention, à attendre la décision des Etats-Unis».

«La détermination du président de la République est la même», a dit le ministre de l'Intérieur.