En déplacement, Hollande parle de la Macédonie au lieu de la Macédoine

MONDE Une nouvelle boulette à l'étranger pour le chef de l'Etat...

M.P.

— 

François Hollande à l'Elysée, le 17 juillet 2013.
François Hollande à l'Elysée, le 17 juillet 2013. — WITT/SIPA

 Fâché avec la géographie, François Hollande? En tout cas, le chef de l’Etat a fait un nouveau lapsus plutôt ennuyeux pour un Président. En déplacement à Ljubljana pour le sommet des pays des Balkans, il a parlé de la «Macédonie»… au lieu de la Macédoine. «Sur l'ancienne république yougoslave de 'Macédonie', j'ai rappelé que la France était disposée à chercher une solution par la qualité des relations que nous pouvons avoir avec la Grèce», a-t-il expliqué, sans se corriger, d’après les images de TF1 news.

Voir la vidéo:

 

Ce n’est pas la première fois que François Hollande se distingue par une gaffe lors d’un déplacement à l’étranger. En juillet à Tunis, lors d’une conférence de presse commune avec le président tunisien Moncef Marzouki, interrogé sur la situation en Egypte, il avait répondu: «La France a pris acte de la situation en Tunisie.» Puis s’était corrigé en s’en sortant par une pirouette: «heu pardon, je prends aussi acte de la situation en Tunisie, qui celle là permet d'engager la transition démocratique Sans s'en rendre compte.

En juin au Japon, toujours lors d’une conférence de presse commune, cette fois avec Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, il avait confondu le peuple japonais et le peuple chinois. «Je rappelle que le Japon a été frappé, comme la France d'ailleurs lors de la prise d'otages en Algérie. J'ai exprimé les condoléances du peuple français à l'égard du peuple chinois». Il n’avait là encore pas corrigé son erreur, mais la traductrice avait corrigé d’elle-même, évitant un impair diplomatique.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.