La riposte de François Fillon aux piques de Nicolas Sarkozy se fera à La Grande Motte

POLITIQUE L'ancien Premier tient un grand meeting ce jeudi soir quelques jours après le retour sur la scène médiatique de l'ancien président de la République...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

François Fillon, candidat à la présidence de l'UMP, à Gradignan, le 14  novembre 2012.
François Fillon, candidat à la présidence de l'UMP, à Gradignan, le 14 novembre 2012. — SEBASTIEN ORTOLA/20 MINUTES

Trois jours après la sortie de Nicolas Sarkozy au bureau politique de l’UMP, son ancien Premier ministre François Fillon, engagé avec son courant France Républicaine (FR) vers la course à la primaire pour la présidentielle 2017, tient un meeting ce jeudi soir à La Grande Motte (Hérault). Une réunion qui pourrait avoir un petit goût de revanche. Fillon a, en effet, peu apprécié les propos de Sarkozy à son adresse lundi.

L’ancien président de la République a ainsi multiplié lundi les petites piques,  comme «l’indécence» qu’aurait Fillon à penser à la présidentielle de 2017, ou lançant encore: «Il faut être fier de ce que nous avons fait ensemble, François», une manière, pour Sarkozy, d’exprimer son agacement devant le début d’inventaire entrepris par le député parisien.

Réponse interposée

Mardi matin, l’entourage du député assure la pré-vente du meeting. Le député UMP des Alpes-Maritimes Eric Ciotti affirme sur RTL que la réunion de lundi avec Nicolas Sarkozy «[a] stimulé François Fillon. Aujourd'hui, il est très déterminé. Il a engagé un parcours pour aller à la rencontre des Français» [en vue de la primaire de 2016]. «C'est clair qu'il sera candidat [à la primaire]», souligne-t-il encore.

Quant au député du Val d’Oise Jérôme Chartier, il lance dans une interview au site MyTF1News que «la page est tournée» entre l’ancien président de la République et son Premier ministre. Remonté, l’élu assure que François Fillon est ressorti de la réunion de lundi avec «le sentiment d'un affranchissement total» vis-à-vis de l'ex-Président qui, dit-il, «a précipité la préparation de la primaire pour 2017».

Bilan critique de l’action de Sarkozy

La réponse de François Fillon à Nicolas Sarkozy ce jeudi soir à La Grande Motte serait donc d’ouvrir un nouveau volet du bilan critique de l'action de Sarkozy. Chartier analyse ainsi: «[Fillon] a observé que cette crise, dont on a tant dit qu'elle était très grave, était devenue assez secondaire dans le discours de Nicolas Sarkozy. Il en a pris acte. Il a également pris acte des remarques de Nicolas Sarkozy. Il en tiendra compte à la Grande Motte.» Avant de promettre: «[Fillon] est le premier à dire qu'il faut toujours savoir tirer les leçons de ses erreurs. Il relève donc de son devoir de le faire s'agissant du travail accompli par son gouvernement sous la présidence de Nicolas Sarkozy».

Le meeting de la Grande Motte est ainsi espéré, par les partisans de Fillon, comme celui qui marquera le terrain à droite, face à un hypothétique retour de Sarkozy. A la veille du raout, lundi soir, l’équipe filloniste a ainsi dévoilé les noms des représentants départementaux de Force Républicaine, le courant qui doit permettre à Fillon de se lancer pour la primaire de 2016. Ces cadres maillent le territoire «dans plus de la moitié des départements», précisait un communiqué mercredi soir. Une manière de suppléer l’organisation territoriale de l’UMP présidée par Jean-François Copé, même si les cadres de FR s’en défendent.