Interview du 14 juillet: Pourquoi Hollande a choisi de parler depuis l'Elysée

POLITIQUE Le caractère «symbolique» de ce «lieu de pouvoir» est mis en valeur...

Maud Pierron

— 

Le palais de l'Elysée, à Paris, en mars 2013.
Le palais de l'Elysée, à Paris, en mars 2013. — F.DURAND / SIPA

L’une des sports les plus pratiqués en politique, et les plus ardus, parfois, reste le rétropédalage. En annonçant ce mardi que François Hollande donnerait une interview à TF1 et France 2 pour le 14 juillet depuis l’Elysée, l’Elysée a mis au point rapidement son service après vente, justifiant aujourd’hui ce qui était rejeté hier.

En effet, lors de sa campagne, et même lors de son premier entretien du 14 juillet, Hollande avait promis qu’il ne recevrait pas de journalistes à l’Elysée «pour qu'il y ait la plus grande liberté et la plus grande indépendance». «A l’époque, on ne voulait pas systématiser les rendez-vous avec des journalistes convoqués à l’Elysée, et qu’ils ne se sentent pas écrasés par la forme», explique-t-on dans l’entourage du chef de l’Etat, où l'on relève que le Président est aussi beaucoup allé sur différents plateaux de télé. Et aujourd’hui? Eh bien aujourd’hui l’Elysée «assume totalement» le caractère «symbolique» de cet entretien depuis les ors du palais présidentiel.

L'Elysée, «la maison de tous les Français»

Et son entourage d’ajouter: «L’Elysée est le lieu de décision, le lieu de pouvoir, la maison de tous les Français. Cela ne paraît pas incongru qu’il s’y exprime pour le jour de la fête nationale.» Pas anodin alors que de nombreuses études d’opinion montrent que le manque d’autorité est ce qui est le plus reproché au chef de l’Etat, ce qui, in fine, bat en brêche sa stature présidentielle. 

Précisons que ce n’est pas la première fois que le chef de l’Etat reçoit des journalistes à l’Elysée. Ils étaient des centaines lors des deux grandes conférences de presses de novembre et mai dernier. Et en cortège plus réduit lors des entretiens thématiques accordés à l’audiovisuel extérieur de la France et aux chaînes ultra-marines. Jamais, jusque-là, il ne s’était adressé à tous les Français via des journalistes depuis l’Elysée. «Au-delà du lieu, cet entretien va montrer la détermination du président de la République d’améliorer la vie des Français, avec plus de justice», insiste-t-on au Château.