Paris 2014: NKM choisit d'être tête de liste dans le 14e, une liste UMP dissidente déjà créée

MUNICIPALES Elle revendique un «attachement personnel et affectif» dans l'arrondissement...

Alexandre Sulzer avec M.P.

— 

Le 30 juin 2013. Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) donne un meeting place de la Bastille en vue des élections municipales de Paris.
Le 30 juin 2013. Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) donne un meeting place de la Bastille en vue des élections municipales de Paris. — V. WARTNER / 20 MINUTES

NKM a choisi: la candidate UMP à la mairie de Paris sera tête de liste dans le 14e arrondissement. La députée de l'Essonne l'a annoncé ce jeudi matin sur le marché du boulevard Brune (14e arrondissement). 

Elle hésitait entre trois arrondissements: le 5e, le 12e et le 14e arrondissement. Au final, elle a choisi ce grand arrondissement du sud de Paris en raison d'«attaches personnelles et familiales» mais aussi, a-t-elle reconnu, parce que le 14e est un «arrondissement clé» dans la bataille de Paris. Elle va d'ailleurs s'y installer avec sa famille.

Pour autant, ce parachutage de l'ex-maire de Longjumeau, en Essonne, ne se fait pas sans tension, notamment par rapport à la représentante de l'UMP de l'arrondissement, Marie-Claire Carrère-Gée, qui se voyait partir en tête de liste pour les municipales. La situation est «délicate», a reconnu Nathalie Kosciusko-Morizet.

Déjà contestée par une UMP dans le 14e

Et la députée a eu le nez creux: peu après son annonce, Marie-Claire Carrère-Gée a publié une note de blog intitutlée «Non au parachatuge de NKM dans le 14e», annonçant une liste 3G. «Refusant les parachutages, le mépris à l’égard des habitants et les comportements d’héritiers, nous présenterons dans notre arrondissement une liste "100% 14e" et au service exclusif des habitants de l’arrondissement». 

NKM a en revanche tâté le terrain du côté du Modem, expliquant qu'elle avait prévenu mercredi Marielle de Sarnez, la tête de liste du parti centriste, pour la prévenir de son choix. Elle a dit vouloir «engager le dialogue» avec elle et noté des «points de convergences» avec son programme, notamment sur le logement intermédiaire. 

NKM va distribuer un courrier, tiré à 50.0000 ou 60.000 exemplaires, dans lequel elle va expliquer son choix.