Audition de Cahuzac: Le Parlement n'aurait pas dû se mêler de l'affaire, pour Bayrou

avec AFP

— 

François Bayrou, président du MoDem, a avoué ce jeudi avoir été gêné par l'audition la veille de l'ex-ministre ex-PS Jérôme Cahuzac à l'Assemblée, y voyant la confirmation qu'il ne faut pas d'enquête parlementaire s'il y a une information judiciaire.

Sur RTL, le dirigeant centriste a commenté: «J'ai eu un sentiment de gêne», «il y avait une très grande mise en scène». «Il n'y a pas eu de révélations et il ne pouvait pas y en avoir parce que la règle, c'est que ce sont les juges qui doivent poser les questions de cet ordre» «Il est judicieux de respecter la règle qui fait qu'il ne doit pas y avoir de commission d'enquête parlementaire en même temps qu'une information judiciaire», a insisté l'ancien candidat à l'Elysée. La justice s'est saisie du dossier du compte bancaire clandestin de Jérôme Cahuzac qui a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

La commission d'enquête parlementaire présidée par l'UDI Charles de Courson doit centrer ses investigations sur l'action du gouvernement pendant la période séparant la révélation du compte par le site Médiapart et l'aveu du ministre démissionnaire.