Jean-Marc Ayrault rend hommage à Aimé Césaire, «le meilleur des fils de la Martinique»

avec AFP

— 

Jean-Marc Ayrault a rendu un hommage appuyé mercredi à Fort-de-France au poète et homme politique Aimé Césaire, «le meilleur des fils de la Martinique» né il y a cent ans.

Le Premier ministre a entamé mercredi une visite de trois jours en Martinique et en Guadeloupe. Il est allé dès son arrivée déposer une gerbe au cimetière de la Joyaux sur la tombe de l'ancien maire de Fort-de-France.

Un hommage «au nom du gouvernement de la République»

En présence des enfants du poète et de plusieurs ministres, il a dans la foulée inauguré l'«espace muséal» Aimé Césaire, situé dans son ancien bureau de l'hôtel de ville de Fort-de-France.

«Il y a cinq ans, la France attristée perdait le meilleur des fils de la Martinique», a rappelé Jean-Marc Ayrault sur le parvis de la mairie de Fort-de-France dans un hommage adressé «au nom du gouvernement de la République et de la Nation toute entière». Il a notamment souligné qu'Aimé Césaire avait repris le terme de «nègre» pour «faire de l'insulte un cri tout entier issu de la chair même de l'Histoire».

Les bidonvilles contre des centaines de maisons

Jean-Marc Ayrault a aussi rappelé l'oeuvre d’Aimé Césaire à la tête de la mairie de Fort-de-France «pendant plus d'un demi siècle». Aimé Césaire, décédé en 2008, avait notamment «remplacé les bidonvilles par des centaines de maisons».

Il a aussi rappelé avoir siégé «sur les même bancs (à l'assemblée) que lui et dans le même groupe parlementaire de 1986 à 1993». «Je regrette de ne pas m'être assis à ses côtés pour lui dire: "Aimé, mon cher Aimé, votre vie donne plus de sens à mon engagement politique"», a-t-il conclu.

Mercredi, François Hollande avait lui aussi rendu hommage au Panthéon à Aimé Césaire.