François Hollande: «Vous croyez que je ne l'ai pas vue, la crise?»

POLITIQUE Le chef de l'Etat a martelé dimanche sur M6 avoir agi rapidement contre la crise...

avec AFP

— 

François Hollande a assuré dimanche soir avoir pris la mesure de la crise dès son arrivée au pouvoir, balayant les reproches d'attentisme en expliquant avoir lancé très rapidement les mesures pour relancer l'économie même si "les résultats tardent".
François Hollande a assuré dimanche soir avoir pris la mesure de la crise dès son arrivée au pouvoir, balayant les reproches d'attentisme en expliquant avoir lancé très rapidement les mesures pour relancer l'économie même si "les résultats tardent". — Jacques Demarthon POOL

François Hollande a assuré ce dimanche soir dans Capital, sur M6, avoir pris la mesure de la crise dès son arrivée au pouvoir, balayant les reproches d'attentisme en expliquant avoir lancé très rapidement les mesures pour relancer l'économie même si «les résultats tardent». «Vous croyez que je ne l'ai pas vue, la crise?», s'est d'emblée défendu le chef de l'Etat, accueilli un peu plus tôt par des manifestants anti-mariage pour tous.

Pour fluidifier le marché du logement, il a annoncé la mise en place d'un abattement exceptionnel pour 2014 sur les plus-values de cessions immobilières. «Je l'ai prise cette crise en pleine face pendant la campagne présidentielle, ensuite le vent a soufflé plus fort», a dit François Hollande soulignant que dès son arrivée au pouvoir, le gouvernement «a pris la mesure» et «a pris les mesures».

«Ce sont les résultats qui tardent»

«Ce n'est pas le rythme des réformes qui est jugé trop lent, ce sont les résultats qui tardent», a-t-il aussi assuré. «Je n'ai pas attendu (...) Les réformes ont été lancées», a-t-il souligné, citant notamment «le pacte de compétitivité», «les emplois d'avenir et les contrats de génération» pour combattre le chômage. Des solutions de retour à l'emploi de nature selon lui à «donner du pouvoir d'achat».

«Je comprends les impatiences et en même temps je sais ce qu'est la réalité de mon pays», a-t-il aussi affirmé relevant que «la France qui a pris un retard depuis longtemps» et que sa «mission est de la faire avancer». Il a maintenu son objectif d'inverser la courbe du chômage à la fin de l'année tout en excluant «pour l'instant» d’augmenter le Smic au-delà de ce que prévoit la loi. François Hollande a par ailleurs confirmé que le gouvernement augmenterait la durée de cotisation pour obtenir ses droits à la retraite, pour «suivre» l'évolution de l'espérance de vie.