Législative en Lot-et-Garonne: «Un nouveau désaveu cinglant pour Hollande», selon Copé

avec AFP

— 

Jean-François Copé, président de l'UMP, a estimé ce dimanche dans un communiqué que l'élimination du PS au premier tour de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot était un «nouveau désaveu cinglant pour François Hollande et sa politique».

«Ces résultats sont également un nouveau désaveu cinglant pour François Hollande et sa politique», écrit Jean-François Copé qui ne mentionne pas le Front national dans son communiqué. Il «appelle solennellement toutes les électrices et tous électeurs à se mobiliser derrière Jean-Louis Costes (UMP) pour le deuxième tour, dimanche prochain, afin de sanctionner la politique conduite par François Hollande», a-t-il ajouté.

Le candidat du PS Bernard Barral a été éliminé dès le premier tour dimanche soir de la législative partielle dans le Lot-et-Garonne visant à pourvoir le siège laissé vacant par Jérôme Cahuzac, au profit d'un duel entre l'UMP et le FN. Le maire UMP de Fumel, Jean-Louis Costes, est arrivé en tête avec 28,71% des voix, suivi du candidat du Front national, Etienne Bousquet-Cassagne, avec 26,04% des suffrages. Bernard Barral a lui obtenu 23,69%, représentant seulement 10,35% des inscrits, un score insuffisant pour être qualifié au deuxième tour.