Mort de Pierre Mauroy: Le PS perd son premier chef de gouvernement

PORTRAIT Pierre Mauroy, issu d'une famille modeste, s'était engagé dès l'âge de 16 ans...

M.P. avec AFP

— 

L'ancien Premier ministre, Pierre Mauroy, devant le TGI de Lille, le 4 février 2011.
L'ancien Premier ministre, Pierre Mauroy, devant le TGI de Lille, le 4 février 2011. — M.LIBERT/20 MINUTES

C’était l’une des figures du socialisme, le premier chef d’un gouvernement socialiste de la Ve République (1981-1984). Pierre Mauroy est mort ce vendredi à l’âge de 84 ans, a annoncé Laurent Fabius. «C'est un pilier du socialisme démocratique qui s'en va», a dit le chef de la diplomatie française.

>> Toutes les réactions à la mort de Pierre Mauroy par ici

Né le 5 juillet 1928 à Cartignies (Nord), Pierre Mauroy est issu d’une famille modeste. Fils d'instituteur, aîné d'une famille de sept enfants, il adhère dès 16 ans aux Jeunesses socialistes dont il sera secrétaire national de 1955 à 1959. Diplômé de l'Ecole normale d'apprentissage de Cachan -son ENA à lui- il est professeur dans un lycée technique de la banlieue parisienne (1952-1956).

Figure emblématique du Nord

En 1951, il épouse une enseignante et fonde la Fédération nationale des foyers Léo Lagrange, dont il est le secrétaire national. Dix ans plus tard, il prend la tête de la puissante fédération socialiste du Nord, et accède en 1963 au bureau de la SFIO, dont il devient le secrétaire général adjoint (1966-69). Il suivra François Mitterrand au congrès d’Epinay, dans son entreprise de reconstruction du PS.

Il a dirigé trois gouvernements d'Union de la gauche jusqu'en 1984, date à laquelle Laurent Fabius lui a succédé à Matignon. C’est lorsque Pierre Mauroy était à Matignon que de grandes réformes emblématiques de la gauche ont été menées: abolition de la peine de mort, décentralisation, impôt sur les grandes fortunes, cinquième semaine de congés payés, 39 heures...

Retrait progressif de la vie politique

Pierre Mauroy a également marqué de son empreinte la ville de Lille, dont il a été maire de 1973 à 2001. Il fut également député du Nord (1973-1981 et 1986-1992), président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1974-1981) et président de la Communauté urbaine de Lille (1989-2008), ainsi que sénateur du Nord (1992-2011). Depuis le début des années 2000, Pierre Mauroy avait laissé progressivement tous ses mandats locaux, faisant de Martine Aubry son héritière en 2001 à la maire de Lille et quittant en 2011 son siège de sénateur.

L’ex-Premier ministre n’a que rarement délaissé les affaires internes du PS, dont il a été premier secrétaire de 1988 à 1992. Il a également été le premier Français élu à la tête de l'Internationale socialiste, qu'il a présidée de 1992 à 1999, avant d'en devenir le président d'honneur.

Chevalier de la Légion d'honneur, Grand-Croix de l'ordre national du Mérite, Pierre Mauroy est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Héritiers de l'avenir (1977), A gauche (1985), Parole de Lillois (1994) et Léo Lagrange (1997). Il a écrit ses mémoires en 2003: Vous mettre du bleu au ciel. Et plus récemment, Ce jour-là (2012), souvenirs de rencontres ayant compté dans sa vie.