Fillon «prêt» à voter une réforme des retraites proposée par Hollande

avec AFP

— 

François Fillon a affirmé jeudi sur France 2 qu'il serait «prêt» à voter une réforme des retraites proposée par François Hollande si elle ramenait tous les régimes aux mêmes conditions. «Il faut tendre vers l'objectif» d'aligner tous les régimes de retraites sur celui du privé, a affirmé l'ancien Premier ministre.

«Depuis 1993 et la première réforme d'Edouard Balladur, qui a porté la durée de cotisations des salariés à 40 annuités, nous n'avons eu de cesse de rapprocher les régimes. Nous l'avons fait en essayant de tenir compte du passé, des situations acquises, de la faisabilité des réformes qu'on mettait en oeuvre», celles de 2003 et 2008 (réformes des régimes spéciaux), a-t-il affirmé.

«Même durée de cotisations, même âge de départ à la retraite»

Selon lui, «il faut progressivement ramener tous les régimes sur les mêmes conditions: même durée de cotisations, même âge de départ à la retraite, et surtout même mode de calcul de cotisations» puisqu'il y a un écart entre les cotisations de la fonction publique et du privé. «Je suis prêt à voter une réforme même si elle était proposée par François Hollande si elle allait dans ce sens», a-t-il assuré.

Mais «il faut agir» à la fois sur l'âge de départ et sur la durée de cotisation, a-t-il insisté. «C'est une erreur lorsque la majorité pense qu'on peut augmenter indéfiniment la durée des cotisations». Selon l'ancien chef du gouvernement, «il faut aller progressivement vers 65 ans, la quasi totalité des pays européens est déjà à 65 ans, l'Allemagne à 67 ans».

Ce qui «me conduirait à combattre une réforme du gouvernement, c'est si le gouvernement choisissait de baisser les pensions, ce qui est une tentation qui existe, ou d'augmenter les cotisations», une solutio n très encouragée par les organisations syndicales», a-t-il regretté.