Le militant d'extrême gauche violemment frappé est mort

© 2013 AFP

— 

Le militant d'extrême gauche Clément Méric, qui était dans un état désespéré après avoir reçu mercredi soir à Paris un coup lors d'une bagarre avec des skinheads, est décédé jeudi, a annoncé à l'AFP une source policière.
Le militant d'extrême gauche Clément Méric, qui était dans un état désespéré après avoir reçu mercredi soir à Paris un coup lors d'une bagarre avec des skinheads, est décédé jeudi, a annoncé à l'AFP une source policière. — Jacques Demarthon AFP

Le militant d'extrême gauche Clément Méric, qui était dans un état désespéré après avoir reçu mercredi soir à Paris un coup lors d'une bagarre avec des skinheads, est décédé jeudi, a annoncé à l'AFP une source policière.

Quatre personnes, trois hommes et une femme, ont été placées en garde à vue, a précisé une source policière. L'auteur présumé du coup mortel figure parmi elles. Dans ses premières déclarations, il a indiqué ne pas avoir eu l'intention de tuer le jeune homme, décédé à l'âge de 18 ans.