Fillon lance sa campagne d'adhésions à Force républicaine

© 2013 AFP

— 

François Fillon a lancé vendredi la campagne d'adhésions à Force républicaine (FR), le mouvement autonome de l'UMP qu'il a créé en vue de la présidentielle de 2017, dans une lettre ou un mail adressé à ses soutiens.
François Fillon a lancé vendredi la campagne d'adhésions à Force républicaine (FR), le mouvement autonome de l'UMP qu'il a créé en vue de la présidentielle de 2017, dans une lettre ou un mail adressé à ses soutiens. — Frederick Florin AFP

François Fillon a lancé vendredi la campagne d'adhésions à Force républicaine (FR), le mouvement autonome de l'UMP qu'il a créé en vue de la présidentielle de 2017, dans une lettre ou un mail adressé à ses soutiens.

A travers FR, née de la transformation de son ancien club «france.9», l'ancien Premier ministre explique s'être fixé «un double objectif : bâtir un projet percutant et innovant, capable de sortir notre pays de sa dépression économique, sociale et civique. Rassembler les Français car rien ne sera possible sans unité et sans volonté commune de hisser la France vers le haut».

«Votre détermination et votre civisme constituent le socle sur lequel nous pouvons créer une dynamique populaire», écrit-il dans ce courrier dont une copie a été transmise à l'AFP.

La lettre a été soit postée soit envoyée par mail à toutes les personnes lui ayant manifesté leur soutien depuis septembre dernier, quand a débuté sa campagne en vue de l'élection à la tête de l'UMP. 30.000 courriers ont ainsi été expédiés, selon son porte-parole Jérôme Chartier.

«Force Républicaine permettra d'amplifier notre action. Nous devons nous opposer fermement à la gauche, chaque fois que l'intérêt national est en jeu. Nous devons porter nos efforts sur l'élaboration d'un projet d'avenir. Nous devons aller à la rencontre de tous ceux qui désespèrent de la République et qui se détournent de la politique», poursuit François Fillon.

Organisation décentralisée

«Au côté de l'UMP et pour l'UMP, j'entends ainsi accroître nos capacités à attirer d'autres citoyens qui cherchent de nouvelles raisons de s'engager», affirme-t-il également.

L'ancien chef de gouvernement espère «fédérer des milliers d'adhérents de toutes professions, de toutes sensibilités (...). Il faut que la vague du redressement national vienne des Français eux-mêmes, et je compte sur vous pour en être les ambassadeurs», dit-il.

«Notre organisation va être décentralisée : chaque département aura son antenne locale. Dès 2014, avec l'UMP, nous devrons participer à la reconquête des territoires», ajoute-t-il en allusion aux élections municipales. «Dès 2016 (année de la primaire en vue de la présidentielle l'année suivante, ndlr), nous devrons être en mesure de présenter un projet pour la France qui nous donnera le pouvoir de convaincre les Français et de vaincre la majorité actuelle», ajoute-t-il.

Il n'est pas nécessaire d'être à l'UMP pour adhérer à FR. La cotisation s'élève à 20 euros par mois.

Au sein de FR, Jérôme Chartier (député du Val-d'Oise) sera en charge de la communication et de la réflexion, Eric Ciotti (député des Alpes-Maritimes) en charge du projet et de l'organisation des délégations départementales.