François Hollande atteint 70% d'opinions négatives selon un sondage

Avec Reuters

— 

François Hollande perd cinq points en un mois et franchit le seuil symbolique de 70% d'opinions négatives, contre 26% de positives, selon le baromètre Ipsos-Le Point diffusé ce lundi. Pour l'hebdomadaire, cette chute du président de la République est l'effet direct du choc provoqué par l'affaire Cahuzac, le sondage ayant été effectué les 5 et 6 avril, trois jours après les aveux de l'ancien ministre du Budget.

Le chef de l'Etat est particulièrement en chute libre chez les électeurs qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle il y a un an (- 10,2% d'opinions favorables). Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, souffre d'un désaveu moins cinglant, perdant trois points d'opinions favorables, à 28%, soit deux points de plus que le locataire de l'Elysée.

Progressions de Le Pen et de Mélenchon

Sur les 38 personnalités testées, 34 voient leur taux d'opinions défavorables augmenter, signe d'un rejet généralisé de la classe politique, estime Le Point. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, conserve la tête du classement, avec 52% d'opinions favorables, mais lui aussi voit les opinions défavorables monter de huit points, à 33%.

Dans cette enquête, l'affaire Cahuzac semble profiter à la marge aux extrêmes, le président du Parti de gauche et la chef de file du Front national continuant à se tenir dans un mouchoir, respectivement 17e et 18e. Jean-Luc Mélenchon obtient 35% d'opinions favorables (+1) et Marine Le Pen 33% (+2). le sondage Ipsos/Le Point auprès de 976 personnes.