Affaire Cahuzac: François Bayrou estime que l'ancien ministre du Budget n'a pas bénéficié de «protections»

© 2013 AFP

— 

Le président du MoDem François Bayrou a estimé jeudi que l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac n'a pas bénéficié de "protections" et que le couple exécutif, qui avait "des doutes" mais "pas de preuves", a attendu que la justice fasse son travail.
Le président du MoDem François Bayrou a estimé jeudi que l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac n'a pas bénéficié de "protections" et que le couple exécutif, qui avait "des doutes" mais "pas de preuves", a attendu que la justice fasse son travail. — Kenzo Tribouillard AFP

François Bayrou a estimé ce jeudi que Jérôme Cahuzac n'a pas bénéficié de «protections» et que le couple exécutif, qui avait «des doutes» mais «pas de preuves», a attendu que la justice fasse son travail.

«Est-ce qu'il y a eu protection? Je ne le crois pas», a déclaré sur France Info le leader centriste, réagissant aux accusations de la droite, qui estime que l'exécutif ne pouvait pas ne pas savoir et met en cause certains ministres dont Pierre Moscovici. «Je pense qu'il s'est passé quelque chose d'absolument classique dans un gouvernement lorsqu'il y a des affaires de cet ordre. C'est que beaucoup de gens ont des doutes mais les doutes ce n'est pas des preuves. Et ils ont attendu, j'imagine, que la justice apporte des preuves, ce qu'elle a fait sans attendre, de manière très rapide, puisque c'est une perquisition qui a été menée en Suisse qui a permis de révéler l'existence de ce compte et donc d'entraîner les aveux de Jérôme Cahuzac», a-t-il estimé.

Vous pensez donc que François Hollande et Jean-Marc Ayrault ne savaient pas comme ils le disent ? Non, persiste l'ancien candidat à la présidence de la République. «Je pense qu'ils avaient des doutes, dans l'univers gouvernemental, parce que les éléments avancés par Mediapart n'étaient pas minces. Il y avait des doutes et des interrogations mais devant les dénégations qui étaient tellement fortes de l'intéressé, ils ont attendu d'avoir des preuves et on a vu dans des gouvernements précédents et pour des affaires précédentes, au fond, le même mécanisme se mettre en place», a-t-il rappelé.


François Bayrou : moraliser la politique, "ça...