Jérôme Cahuzac, le 23 janvier 2013, lors de ses voeux à la presse.
Jérôme Cahuzac, le 23 janvier 2013, lors de ses voeux à la presse. — PRM/SIPA

Politique

Affaire Cahuzac: Ayrault demande à Cahuzac de «renoncer à ses indemintés» d'ex-ministre

Toutes les réactions et les rebondissements, deux jours après les aveux de l'ex-ministre du Budget...

 

 

16h: Jean-Marc Ayrault demande à Jérôme Cahuzac de renoncer à ses indemnités
Le Premier ministre a indiqué sur Twitter lui avoir écrit  à ce sujet. Un ex-ministre perçoit habituellement des indemnités «d'un montant égal au traitement qui lui était alloué en sa qualité de membre du gouvernement» pendant 6 mois. .
15h40: Jean-Jacques Augier assure n'avoir tiré «aucun avantage fiscal» de ses participations aux Caïmans
Le trésorier de la campagne de François Hollande a investi dans deux sociétés offshore dans le paradis fiscal, a révélé Le Monde ce jeudi.

14h55: Duflot demande un «réponse politique forte»
La ministre écologiste du Logement  a demandé mercredi en Conseil des ministres une «réponse politique forte tant sur le fond que sur la forme» à l'affaire Cahuzac, selon son entourage, confirmant ce jeudi une information des Echos.fr.

14h40: Pierre Moscovici estime avoir été mis en cause de façon «indigne»
Ce sont «des polémiques qui sont assez indignes de la part de la droite qui ferait mieux de temps en temps d'être un peu plus pudique, quand on sait ce qui peut elle-même la frapper ici ou là», a indiqué le ministre de l'Economie à l'issue d'une conférence à l'Ecole nationale d'administration, en compagnie de son homologue allemand Wolfgang Schäuble. «Si on veut cesser les mises en cause stupides, commençons par l'examen des faits, qui est limpide», a-t-il souligné.
«A chaque étape, j'ai agi de façon exemplaire. Il faut arrêter les polémiques sur ce terrain-là, l'action de mon ministère a été transparente, objective, diligente, sérieuse, et c'est ça la vérité que les Français doivent connaître», a-t-il affirmé.

13h42: Pour Jean-François Copé, François Hollande est «en train de devenir le chef d'un clan»
Le président de l'UMP s'exprimait ce jeudi lors d'une convention de son parti sur le thème de «l'autorité». «Moins de 11 mois après son arrivée au pouvoir, la gauche est frappée par un discrédit sans précédent. Ce qui est en train de se passer en ce moment, ce n'est pas une petite péripétie de la vie politique», a affirmé Jean-François Copé, en allusion à l'affaire Cahuzac. «François Hollande est en train de devenir le chef d'un camp, le chef d'un clan», a-t-il martelé.

13h33: Désir dénonce une surenchère dangereuse autour de Cahuzac
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, a écrit jeudi aux militants socialistes pour les inviter à faire bloc dans la tourmente provoquée par l'affaire Cahuzac et dénoncer la «surenchère politicienne dangereuse» de la droite.
Dans sa lettre, le dirigeant rappelle que par ses agissements, Jérôme Cahuzac, qui a avoué avoir détenu un compte en Suisse après l'avoir farouchement nié et a été mis en examen, «s'est exclu de fait» du Parti socialiste.
Selon Harlem Désir, la droite et l'extrême droite «essaient de se livrer à une surenchère politicienne dangereuse: elles instrumentalisent une affaire individuelle à des fins de déstabilisation du président et du gouvernement.»

13h23: Nicolas Dupont-Aignan revanchard
Le président de Debout la République balance sur Twitter:
13h20: L'UMP propose une amnistie fiscale en pleine affaire Cahuzac
Des députés UMP ont proposé une amnistie fiscale destinée à «favoriser le retour des exilés fiscaux». Leur proposition de loi a été déposée le 28 mars, après sa démission le 19 mars suite à l'ouverture d'une information judiciaire sur ces faits.
Ce texte, dont l'initiateur est Dino Cinieri, propose d'instaurer une taxe forfaitaire de 5% et de créer une franchise d'impôt pour les capitaux rapatriés s'ils sont investis dans la création ou la reprise d'entreprises françaises.

13h03: Alain Juppé: «Piétiner un homme à terre n'est pas ma façon de me comporter» .