Les zones de sécurité prioritaires ont des «résultats», selon Manuel Valls

© 2013 AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a déclaré mercredi soir à Pantin (Seine-Saint-Denis) que les zones de sécurité prioritaires (ZSP), créées dans les quartiers à forte délinquance, "ne sont pas un coup de bluff" en faisant état de "résultats" obtenus.
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a déclaré mercredi soir à Pantin (Seine-Saint-Denis) que les zones de sécurité prioritaires (ZSP), créées dans les quartiers à forte délinquance, "ne sont pas un coup de bluff" en faisant état de "résultats" obtenus. — Pierre Verdy AFP

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a déclaré mercredi soir à Pantin (Seine-Saint-Denis) que les zones de sécurité prioritaires (ZSP), créées dans les quartiers à forte délinquance, «ne sont pas un coup de bluff» en faisant état de «résultats» obtenus.

«Il y a un travail de partenariat (...) un lien étroit avec les maires, ce n'est pas un coup de bluff, pas une marque», a déclaré le ministre en visite sur le terrain d'une ZSP créée dans un quartier à cheval sur les communes de Pantin et Aubervilliers. «Cela permet de s'attaquer aux trafics de stupéfiants, aux vols dans les voitures comme ici», a-t-il ajouté, «je compte beaucoup sur ce travail dont nous tirerons un premier bilan en mai».

«Il y a des résultats, je le constate tous les jours» et «une grande mobilisation que je veux saluer», selon lui. «J'ai la volonté de protéger les Français et obtenir des résultats», a aussi dit le ministre. Cette ZSP fait partie des 64 mises en place depuis 2012 par le ministère de l'Intérieur dans les quartiers confrontés à des problèmes de délinquance récurrents. C'était une promesse de campagne de François Hollande en avril. Le département de Seine-Saint-Denis compte à lui seul quatre ZSP.