Marine Le Pen demande la démission du gouvernement et la dissolution de l'Assemblée

avec AFP
— 
Marine Le Pen s'est par ailleurs étonnée des déclarations de M. Ménard selon lesquelles il n'aurait "rien négocié" avec le FN. "Bien sûr qu'il y a eu des discussions avec le FN, et très approfondies. On n'accorde pas l'investiture à quelqu'un comme ça, ça ne tombe pas du ciel", a-t-elle affirmé.
Marine Le Pen s'est par ailleurs étonnée des déclarations de M. Ménard selon lesquelles il n'aurait "rien négocié" avec le FN. "Bien sûr qu'il y a eu des discussions avec le FN, et très approfondies. On n'accorde pas l'investiture à quelqu'un comme ça, ça ne tombe pas du ciel", a-t-elle affirmé. — Fred Dufour AFP

Marine Le Pen, présidente du Front national, a demandé mercredi la démission du gouvernement et la dissolution de l'Assemblée nationale, dans la foulée de l'affaire Cahuzac. «Je ne vois pas d'autre solution que de démissionner le gouvernement et de dissoudre l'Assemblée nationale», a lancé l'eurodéputée en marge d'un déplacement à Charleville-Mézières.

>> Suivre toutes les réactions de ce mercredi

«Quand on arrive à une telle situation de fracture, il faut que le peuple puisse s'exprimer», a poursuivi Marine Le Pen. «Il faut qu'ils vident en quelque sorte l'abcès par de nouvelles élections». «Nous allons apprendre que le président et le Premier ministre étaient en réalité au courant depuis plusieurs semaines de la véracité de ce qui était reproché à M. Cahuzac», a-t-elle assuré.

La responsable frontiste s'exprimait avant d'aller distribuer des tracts devant l'usine Visteon spécialisée dans la climatisation automobile.