Le modèle républicain va être remis en cause, estime Guaino

Reuters

— 

S'il module les allocations familiales en fonction des revenus, le gouvernement remettra en cause le modèle républicain français, a estimé dimanche le député UMP Henri Guaino. Lors de son intervention télévisée jeudi soir, François Hollande a déclaré qu'il n'y aurait pas de fiscalisation des allocations familiales, mais une modulation des prestations en fonction des revenus.

«Ça me pose un problème par rapport à ce qu'est le principe de notre modèle républicain», a dit le député UMP des Yvelines sur France 3. «La sécurité sociale, c'est la sécurité sociale de tout le monde, l'école c'est l'école de tout le monde (...) si vous mettez tout sous condition de ressources, alors demain la sécurité sociale ne sera plus que la sécurité sociale des pauvres, la politique familiale ne sera plus que la politique familiale des pauvres, et l'école ne sera plus que l'école des pauvres», a-t-il ajouté. «Jamais je n'accepterai, sans m'y opposer de toutes mes forces, qu'on remette en cause le modèle républicain. On va finir par faire le filet de sécurité minimum pour les plus pauvres, c'est-à-dire le modèle américain.»

Présent à ses côtés sur le plateau de France 3, le porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale, Thierry Mandon, a estimé qu'il fallait être vigilant sur cette question. «Il ne faudrait pas que des évolutions du système de politique familiale créent une situation qui fasse que demain, on mettrait tout sous condition de ressources", a-t-il dit. "Il n'en est pas question, mais il faut être vigilant sur ce point.»