Un sénateur socialiste suggère à Hollande de lancer un nouvel emprunt

Avec Reuters

— 

Un sénateur socialiste a suggéré ce mardi à François Hollande de profiter de son intervention télévisée de jeudi pour annoncer un nouvel emprunt afin de relancer l'investissement via l'épargne des Français, seul levier de financement disponible selon lui. Dans un discours imaginaire qu'il attribue au président socialiste, Gaëtan Gorce explique que ni l'Etat, ni les entreprises n'ont actuellement les marges de manoeuvre financières pour investir.

«C'est pourquoi je vous demande de souscrire à un grand emprunt national qui devra nous permettre de recueillir et d'orienter vers l'innovation, la recherche et la modernisation de nos infrastructures l'équivalent des 20 milliards d'euros déjà consacrés à l'amélioration de notre compétitivité via le crédit d'impôt», écrit sur son blog le sénateur de la Nièvre. Pour lui, il serait possible de convaincre la Commission européenne de laisser la France, malgré l'état de ses finances publiques, lever un «Grand emprunt» pour succéder à celui de 35 milliards d'euros lancé par Nicolas Sarkozy en 2009. «Je pense que c'est jouable, c'est un rapport de force à créer», a dit le sénateur socialiste à Reuters.

François Hollande a déjà admis que son engagement de parvenir à 3% de déficit public en 2013 ne serait pas atteint cette année, pour se situer aux environs de 3,7% en raison d'une croissance toujours atone. Pressé par la Commission européenne de parvenir à un déficit inférieur à 3% en 2014, il doit encore rassurer les marchés et l'exécutif européen sur la capacité de son gouvernement à atteindre l'équilibre budgétaire en 2017. Avec un taux d'épargne parmi les plus élevés des pays industrialisés, les Français ont déjà été encouragés à augmenter la part de leurs économies qu'il confient à l'Etat via le relèvement des plafonds du Livret A et du Livret de développement durable (LDD).